Wikipédia, cette bande de détraqués sexuels ?

Clément Solym - 28.09.2011

Edition - Société - wikipedia - pornographie - enfant


The Examiner vient de soulever une question d'importance dans le fonctionnement de Wikipédia : « Et la place du sexe ? » . Les wikipédiens n'ont aucun moyen de contrôler facilement qui a accès aux articles sexuellement explicites, pour les voir ou les éditer.

Larry Sanger, un co-fondateur de Wikipédia, a pointé le problème. S'est ensuivi un débat où la communauté est restée sur le statu quo.

 

La fondation devrait recevoir environ 20 M $ de dons l'année prochaine, et fait partie des fondations à but éducatif aux États-Unis. Mais en quoi est-ce que les images vers lequelles The Examiner pointe sont éducatives ? L'inculcation de normes morales fait partie de l'éducation, et il serait hypocrite de penser que l'encyclopédie ne véhicule jamais aucune morale, le laissez-faire même étant un choix.

 


Pourquoi donc la fondation préfère-t-elle être très libérale, au risque de se priver de ses soutiens dans le reste de la population et de laisser éclater les scandales ?

Ne serait-il pas possible de mettre, au minimum, comme dans les sites pornos les plus classiques, une page demandant l'acceptation explicite de l'accès à du contenu -18 ans ? Cela permettrait aux parents qui surveillent leurs enfants de leur éviter de tomber à l'impromptu dans des endroits indésirables.

 

L'Examiner tend à penser que les Wikipédiens sont des libéraux extrêmes quant au sexe, en décrivant Jimmy Wales comme un fondateur de site porno, Derrick Coetzee comme beaucoup trop laxiste concernant la pédophilie et Tobias Oelgarte comme parfaitement indifférent à ces questions.

C'est peut-être aller trop vite en besogne, mais c'est l'impression que peut donner la communauté. Qu'elle soutient ou laisse faire des comportements souvent choquants.

Or ces questions semblent demander une attention plus soutenue de sa part.

(Via The Examiner)