William S. Burroughs avait enregistré le livre audio du Festin nu il y a 20 ans

Antoine Oury - 25.07.2016

Edition - Société - William S. Burroughs le festin nu - Le festin nu livre audio - William S. Burroughs Let Me Hang You


William S. Burroughs ne s'était pas arrêté à la technique du cut-up pour les expérimentations : l'auteur était très porté sur la musique, et Kurt Cobain, Throbbing Gristle ou Sonic Youth ont pu en profiter à l'occasion. Peu avant sa mort, en 1997, Burroughs avait réuni le guitariste et compositeur Bill Frisell, le pianiste Wayne Horvitz et le violoniste Eyvind Kang pour l'enregistrement du Festin nu, lu par ses soins.

 

 

 

Pour cet enregistrement, William S. Burroughs avait consciencieusement sélectionné « les passages illisibles » du Festin nu, c'est-à-dire les scènes les moins ragoutantes, évoquant la crasse et la drogue, pour en faire la lecture façon spoken work sur une musique expérimentale composée pour l'occasion. Surprise, « [l]e projet est vite enterré et devient indisponible » chez Warner Bros, se rappelle le producteur Hal Willner, qui avait travaillé avec Burroughs sur ce livre audio.

 

Le musicien punk et directeur du label Khannibalism King Khan s'est mis en tête d'exhumer ces enregistrements et d'y ajouter sa touche personnelle : 20 ans après l'original, une nouvelle version de la lecture d'un des papes de la Beat Generation est disponible sur son label en versions CD, vinyle et numérique.

 

 

Pour s'accorder avec l'ambiance malsaine du Festin nu, l'édition vinyle est poétiquement colorée, dans les tons « bile/sperme/vomi », souligne gracieusement le label...

 

Le résumé de l'éditeur pour Le Festin nu (Folio, Préface de Gérard-Georges Lemaire, traduction d'Éric Kahane) :

 

L'Interzone. Un territoire qui ne figure sur aucune carte, situé quelque part entre New York et Tanger, dédale infini de rues semblable aux méandres du cerveau d'un drogué. Un lieu fantomatique, où se réfugie William Lee après avoir accidentellement tué sa femme. Persuadé d'être un agent secret au centre d'une gigantesque machination, Lee commence à rédiger des rapports pour le compte d'une mystérieuse corporation internationale, communiquant avec elle par l'intermédiaire d'une machine à écrire fort loquace qui se transforme volontiers en cafard... Vertigineuse descente aux enfers de la drogue — de toutes les drogues —, le chef-d’œuvre de William Burroughs est d'une veine à la fois terrifiante, macabre, et d'un comique presque insoutenable.

 

via The New York Times


Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre : litterature...
Total pages : 336
Traducteur :
ISBN : 9782070467679

Le festin nu

de William Seward Burroughs (Auteur) Éric Kahane(Traducteur)

L'Interzone.Un territoire qui ne figure sur aucune carte, situé quelque part entre New York et Tanger, dédale infini de rues semblable aux méandres du cerveau d'un drogué.Un lieu fantomatique, où se réfugie William Lee après avoir accidentellement tué sa femme. Persuadé d'être un agent secret au centre d'une gigantesque machination, Lee commence à rédiger des rapports pour le compte d'une mystérieuse corporation internationale, communiquant avec elle par l'intermédiaire d'une machine à écrire fort loquace qui se transforme

J'achète ce livre grand format à 8.20 €