WriteNow : réduire le manque de diversité chez les auteurs

Orianne Vialo - 02.08.2016

Edition - Les maisons - Penguin Random House diversité - WriteNow diversité auteurs - diversité écrivains PRH


Le problème est aujourd’hui plus que jamais d’actualité : le manque de diversité des auteurs dans le monde de l’édition se fait grandement sentir à l’international. L’éditeur Penguin Random House UK vient de tirer la sonnette d’alarme en lançant la campagne WriteNow à l’échelle nationale pour trouver et publier des auteurs « sous représentés dans le monde du livre et de l’édition ». Pour ce faire, PRH UK a établi un partenariat avec Spread the Word, Writing West Midlands et Commonword.

 

(Domaine public)

 

 

Il semblerait que Claire Malcolm, directrice générale de la société New Writing North — une entreprise souhaitant développer la lecture et l’écriture dans le nord de l’Angleterre — ait vu juste. Le 7 juillet dernier, la PDG n’avait pas manqué de rappeler que la diversité dans le monde de l’édition est encore beaucoup trop faible. Pour cela, elle n’avait pas hésité à solliciter les autres acteurs du milieu, tels que les agents littéraires, ou encore les éditeurs. Elle avait insisté sur le fait que l’industrie du livre est « désireuse de découvrir et de produire plus d’écrivains de couleur, plus de voix de la classe ouvrière, plus de diversité et de gammes d’expériences ». 

 

Avec WriteNow, trouver de nouveaux écrivains parmi les catégories sous représentées 

 

Avec sa toute nouvelle campagne, Penguin Random House UK espère ainsi attirer de nouveaux auteurs à signer chez lui, auteurs bien trop souvent sous-représentés par les éditeurs. Sont concernés : les communautés LGBTQ (lesbien, gay, bisexuel transgenre ou queer), BAME (black, asian, minority ethnic), ou les auteurs porteurs d’un handicap. Le but de cette manifestation est d’accorder à ces auteurs un temps durant lequel ils pourront rencontrer seul à seul des éditeurs, discuter avec des agents littéraires, des libraires et des auteurs publiés lors d’événements organisés à Londres, Birmingham et Manchester. 

 

Selon Tom Weldon, directeur général chez Penguin Random House UK : « Les livres et l’édition ne reflètent tout simplement pas la société dans laquelle nous vivons. Non seulement cela impacte à la négative sur l’avenir du livre, mais il s’agit aussi d’un impératif commercial que nous nous devons de changer. »

 

Et d’ajouter : « Notre travail à Penguin Random House est de connecter les gens avec les histoires, les idées et l’écriture. Donc si vous avez écrit un manuscrit fantastique, nous voulons que vous vous manifestiez. » 

 

Pour faire partie du projet, les auteurs n’ont qu’à se rendre sur le site de WriteNow, où ils peuvent soumettre des extraits de leurs écrits. 150 d’entre eux seront invités à assister aux événements de Londres, Manchester ou Birmingham. À la suite de cette rencontre, dix « finalistes » seront accompagnés par des professionnels du livre pendant un an, année au terme de laquelle leur ouvrage sera publié.

 

Selon Jonathan Davidson, chef exécutif chez Writing West Midlands : « WriteNow donne de grandes possibilités aux écrivains marginalisés du Midlands de l’Ouest. Nous avons quelques écrivains merveilleux dans notre région et le défi a toujours été de leur donner les compétences et la confiance nécessaires pour se présenter à l’industrie de l’édition. WriteNow porte cette industrie à Birmingham pour une journée, et nous croyons que les avantages à long terme seront très importants. »

 

Il est rejoint dans ses propos par Ruth Harrison, directrice chez Spread the Word : « WriteNow réprésente une étonnante opportunité pour les écrivains de talent à travers le Royaume-Uni. Le développement des talents et l’ouverture des possibilités pour les écrivains, qui leur permettront de se connecter avec les éditeurs et les lecteurs est au cœur des 21 années de travail de Spread the Word. Notre ambition est de donner aux auteurs accès aux réseaux, aux connaissances et aux compétences nécessaires pour poursuivre leur carrière d’auteurs. »

 

Un phénomène loin d’être récent 

 

En 2015, l’auteure Kerry Hudson appelait déjà au changement dans le monde de l’édition britannique qui reste en retard en terme de diversité. C’est à l’occasion du Untold Stories, Unheard Voices (« Histoires inconnues, voix inaudible ») que l’auteure s’était exprimée à Londres le 9 juillet dernier. « Notre industrie de l’édition perpétue les mêmes erreurs, échoue à refléter l’extraordinaire éventail de communautés du pays, et nous perdons ainsi cette vitalité potentielle, l’exploration sociale et l’innovation dans les livres que nous publions » déplorait-elle. 

 

 

(via The Bookseller