WTF en Inde : plus difficile de vendre 1000 livres que de "donner des bébés" ?

Laure Besnier - 27.10.2017

Edition - International - WTF Inde - Vente Livres - Annonce WTF


Deepak Singh Bisht, l’artiste du jour, a trouvé la réponse à cette question existentielle : qu’est-ce qui est le plus difficile entre vendre 1000 livres pour 50 000 roupies et « donner des bébés » ? Vendre les livres, of course. Après tout, notre (modeste) indien de trente-neuf ans a pu le constater après avoir décidé de mettre vendre sa collection personnelle sur Facebook. 

 


 

 

Deepak habite à Thane, en Inde mais décide de quitter la ville pour Uttarakhand.

Il décide donc de vendre ses 1000 livres pour 50 000 roupies pour des questions de logistique. Il s’est constitué cette collection de livres pendant ces quinze dernières années. Ce qui lui donne l’impression de « donner ses bébés à quelqu’un d’autre » déclare-t-il à Mumbai Mirror. Selon lui, sa collection mélange classiques, fiction, non-fiction, autobiographies. 

 

Jusque-là tout va (presque) bien. Rappelons tout de même que le salaire moyen en Inde est d’environ 40 euros par mois. Un euro c’est environ 77 roupies. Donc 50 000 roupies c’est environ 657 euros. Bon. 

 

Alors pourquoi ne pas les donner gracieusement à des oeuvres de bienfaisance ? Parce que figurez-vous que Deepak a besoin « de charité » lui-même. Ayant été lui-même pauvre, il le comprend, explique-t-il. Malgré tout, cela ne l’empêche pas de « devoir faire ce qu’il doit faire ».

En attendant, il espère trouver rapidement acheteur, même si, rappelons-le, il lui serait bien plus facile de « donner des bébés ». 

Via Mumbai Mirror 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.