Xavier Bertrand demande à Bercy de réviser les tarifs postaux pour le livre

Victor De Sepausy - 05.05.2020

Edition - Economie - tarif poste livres - Xavier Bertrand Poste - Bruno Maire Bercy


Les coups de boutoir frappés à la porte se font-ils entendre ? Éditeurs et libraires indépendants réclament depuis des années une révision des tarifs postaux. Plus encore : durant le confinement, cette question tarifaire a été soulevée comme une aide immédiate à l’édition. Mais Bercy fait toujours la sourde oreille, et La Poste renâcle…

poste
Stephane Tardy, CC BY 2.0
 

Fallait-il qu’Antoine Gallimard prenne la parole sur le sujet pour que les coûts d’envois de livres en France soient révisés ? Pas tout à fait. « Ce qui est important, c’est que l’on réfléchisse, que le gouvernement réfléchisse aux frais de port, aux frais de Poste pour le livre, comme il y a pour les journaux », relevait le PDG du groupe Madrigall ce 3 mai.

Or, le Président de la Région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, écrivait justement à Bruno Le Maire, locataire de Bercy, au ministère de l’Économie et des Finances à ce sujet, le 30 avril.

ActuaLitté a pu prendre connaissance du courrier, où la situation des acteurs du livre est bien résumée : ces derniers, écrit le président de région, « sont aujourd’hui très fragilisés. Les conséquences de la crise sanitaire vont se faire sentir durablement, sur des acteurs dont les marges en temps normal sont déjà très réduites ».

Or, un précédent courrier de Dominique Tourte, Président de l’association des éditeurs des Hauts-de-France, interpellait déjà le gouvernement sur ce point, le 24 avril. Il proposait en effet d’instaurer un tarif postal préférentiel pour l’envoi d’un livre en France. 

« Ce coût préférentiel pour l’envoi d’un livre existe déjà de la France vers l’étranger, afin de promouvoir la culture française en dehors de nos frontières », insiste Xavier Bertrand. 

IMG_4494
Fondapol, CC BY SA 2.0

 
Il précise : « Il n’existe en revanche pas de tarif préférentiel pour l’envoi d’un livre sur le territoire français, ce qui contribue à fragiliser les petites maisons d’édition, qui n’ont pas de réseau de distributeurs propres comme les grands groupes d’édition, et n’ont pas non plus les volumes d’envoi suffisants pour négocier des tarifs postaux élevés, particulièrement face à la concurrence des plateformes de vente en ligne aux frais de port très réduits. »

Cette révision du tarif postal pour le livre aurait « des conséquences bénéfiques sur toute la chaîne », estime-t-il. Par ailleurs, elle s’appliquerait à corriger un déséquilibre constaté, qui s’accentue, « depuis plusieurs années, au détriment de l’indépendance et de la diversité ».

Et de conclure : « Dans le contexte actuel, cette demande, portée depuis plusieurs années par le secteur, est plus que jamais nécessaire. »

La demande n’est effectivement pas nouvelle : récemment, Pascale Goze, secrétaire générale de l’autre LIVRE, association internationale des éditeurs indépendants la formulait le 23 avril.

Fabienne Germain, des éditions Zinédi, y était déjà revenue le 19 avril, dans un courrier à Franck Riester, cette fois. « Or aujourd’hui, seules les grosses plates-formes de vente en ligne, dont une Américaine qui gruge le fisc français, ont des tarifs négociés avec la Poste, qui leur permet d’expédier des livres pour 0,01 € quand libraires et éditeurs payent le prix fort de l’expédition », notait l’éditrice


Commentaires
Voilà une bonne nouvelle ! aujourd'hui pour envoyer un livre jusqu'à 500g, à destination de l'Europe nous payons 1,45 € et à destination de la France 5,82 €
Il est bien temps!



Une ancienne EX-libraire d'une ville très touristique qui a dû fermer boutique face à "plus gros" qu'elle
Ça fait longtemps que c'est demande. Mais comme d'habitude on privilégie les grosses sociétés. Beaucoup de postiers ne connaissent déjà pas le tarif livres et brochures. Et d'autres qui connaissent ne comprennent pas que c'est pas appliqué de France a France. Allez la révolution est en marche (les oubliés) n'oublient pas et eux avanceront quand même
L'incroyable lourdeur du tarif postal pour l'envoi des livres est une pénalisation majeure pour toute la chaine du livre (des éditeurs aux libraires en passant par les auteurs) et du pain béni pour Amazon... Il est vraiment temps d'intervenir sur ce point! Et en particulier maintenant dans les circonstances que nous connaissons...
Ce n'est pas à l'État de légiférer. Il l'a déjà fait sur le prix du livre : c'est énorme.

C'est aux libraires, éventuellement aux petits éditeurs, de s'unir pour faire plier la Poste.

Soit la Poste est un service public et auquel cas, on peut lui demander de se plier aux exigences de l'État (ce qui revient à dire que ce sont nos impôts qui vont financer le coût des colis du privé), soit il s'agit d'un service privé (ce qui est le cas aujourd'hui) et c'est donc aux entreprises privées de négocier avec la Poste.

Amazon le fait très bien : les libraires peuvent le faire.

Ce n'est pas parce que vous n'êtes pas capable de vous unir qu'il faut faire peser le poids de vos errements sur les finances publiques.
Les éditeurs et auteurs indépendants se sont déjà unis sur ce sujet et la demande - comme l'ont indiqué les interlocuteurs précédents - a déjà été adressée à La Poste depuis très longtemps. Une pétition a encore été adressée à l'ensemble à la direction de La Poste l'année dernière.

>Cette union n'a cependant aucune chance d'aboutir sans volonté politique, tant - du moins - que La Poste restera sans concurrence : car qu'elle est notre alternative pour "boycotter" La Poste et la "contraindre" à changer ses tarifs ?

Votre argumentation semble fallacieuse : vous ne nous opposez notre "désunion" que pour masquer votre crainte que cette décision - si elle est prise - ne pèse sur les finances publiques. Dites-le simplement sans agressivité, cela sera tout aussi efficace.
Il ne s'agit pas de finances publiques. La poste est une entreprise monopolistique en état calamiteux qui abuse naturellement de sa position monopolistique en ayant augmenté le prix du timbre de 0,46 euros en 2001 à 1,16 euros en 2020 soit 166% contre une inflation de 30% sur la période. Le prix du timbre a donc augmenté 5 fois plus vite que l'inflation sur la période. Résultat de l'incompétence et de l'incapacité à s'organiser de cette institution en déroute dont la plupart des employés ont déserté les bureaux de poste et la livraison du courier depuis un mois, ce qui en dit long sur leur sens du service public.



Le prix de 5,82 euros facturé par la Poste pour un envoi de livre à un libraire ou un éditeur est en fait facturé moins de un euro à Amazon. Il s'avère que le prix de 1 euro pour un envoi de livre est à peu près le prix réel, au delà de ce prix Amazon (et les autres plateformes) pourraient mettre en place leur propre réseau de distribution et se passer complètement de la poste. Il est à mettre en rapport avec le prix de 1,45 euros pour les envois de livre sur l'Europe depuis la France qui est un prix réaliste, et pour prendre un autre pays, au prix de 1,20 euros pour un envoi de livre à l'intérieur du Japon, pays ou la poste est à la fois en concurrence ouverte complète et bénéficiaire, mais également bien gérée, ou bien en Allemagne ou un envoi livre jusqu'à 500g coûte 1,55 euros et 2,70 euros jusqu'à un kilo.



Il est bien clair que dans l'état actuel de son personnel et de son organisation la poste française ne sera pas sauvée, et que la meilleure chose qui puisse arriver soit son remplacement par la poste allemande. C'est en fait déjà en route, l'excellent livreur français équipé en masque et gel qui a continué à desservir mon immeuble pendant le mois et nous a permis de continuer à travailler, travaille lui pour DHL, excellente filiale de la poste allemande...
Je suis d'accord avec votre réponse, sauf sur la partie finance publique. On continue de financer la Poste. Exiger de la Poste un tarif « d'État » revient de facto à le faire sur finances publiques.

Quant au fait que la Poste ne puisse pas le faire, c'est faux, puisqu'ils le font pour Amazon. Simplement, il faut une union des libraires pour arriver au même point et que contrairement à ce qui est prétendu plus haut, elle n'existe pas.
Oui il est temps que ce tarif soit appliqué en France, le tarif postal est bien trop cher pour un envoi de livres par les libraires ou les éditeurs, et Amazon s'en frotte les mains avec ses envois soient disant à 0.01 €, ce qui est loin d'être le cas pour tout mais en terme de communication marche !

Cela fait des années que la chaîne du livre réclame cela, il serait temps à la Poste de faire le nécessaire... En effet, la majorité des salariés de la Poste ne connaît même pas le tarif "Livre & Brochure" pour les envois de livre à l'international (pour la promotion de la Culture française), mais à quand enfin la promotion de la Culture en France ! #edition #librairies #auteur #livre
Arrêtez avec cette légende d'un envoi à 0,01 € : c'est un truc marketing... L'envoi coûte bien plus cher à Amazon... Sans doute un euro.

Le truc, c'est qu'il négocie à la fois avec l'éditeur et le distributeur (La Poste) pour dissimuler le coût...

Pour le client, effectivement, ça a l'air avantageux (c'est Amazon qui paie, en pressurisant ses fournisseurs). Mais si Amazon peut le faire, c'est qu'il négocie EN FORCE parce qu'il est PUISSANT.
Sérieusement vous me faites rire avec votre commentaire .

Je vous invite à venir travailler à la poste ne serait ce qu’une semaine en tant que facteur !!!!



Vous dites que DHL est plus apte et plus professionnel dans ce cas vous m’expliquerez pourquoi on distribue une quantité non négligeable de leur colis , et oui contrairement à ce que vous affirmer même dhl utilise la poste pour livrer des colis dans les zones reculer ou ils ne veulent pas aller .



Et nous n’avons pas déserté notre poste , dans mon bureau toutes les tournées ont été effectuées tous les jours , je n’ai pas arrêter une journée de travailler contrairement à ce que vous affirmez .



Et ceci n’est pas le sujet du post .



Pensez ce que vous voulez de la poste mais vous êtes comme beaucoup , toute l’année a critiquer mon institution et quand certains facteurs demande le droit de retrait suite à une crise sanitaire . Encore une fois vous critiquer en nous disant ou est le service public



Bizarre alors on est inutile toute l’année et la on devient une nécessité vitale .



C’est beau quand même de voir comment les personnes comme vous sont hypocrites et ne pensent qu’à leur petite personne
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.