Xavier Darcos : l'opinion tourne, et pas de doctorat en blocage

Clément Solym - 11.05.2009

Edition - Société - Darcos - bloqueurs - licence


Il fut ferme, l'actuel ministre de l'Éducation nationale, au micro de RTL en ce petit matin de lundi, et loin d'être contrariant, il aura largement abondé dans le sens du gouvernement et de celui de Valérie Pécresse : pas de diplômes au rabais.

Non seulement, le ministre refuse que l'on puisse accorder une « licence es-grève, de master en pétition ou de doctorat en blocage », mais il récidive : « On ne donnera pas de diplôme à ceux qui font en sorte que l'Université de fonctionne pas. » Compris ?

Quel sens de la formule tout de même !

Selon lui, les mouvements de protestations ne seraient plus le fait que de quelques casseurs ou bloqueurs, lesquels ne seraient que « quelques dizaines » et handicaperaient tout le réseau des 85 universités, dont 23 sont encore assez perturbées. « Il s'agit de quelques dizaines d'individus qui bloquent les établissements et qui font que les élèves les plus modestes (...) sont dans une difficulté énorme, ils ne pourront pas peut-être valider leur semestre », estime le ministre.

« Je le dis aux bloqueurs, a prévenu le ministre de l'Éducation, méfiez-vous, l'opinion se retourne », prévient-il. Mais une telle fermeté ne fait pas de mal, quand un Jack Lang intervenait hier pour proposer un remaniement ministériel qui permettrait de rétablir un climat de confiance réel.