Xavier Darcos revient publiquement sur ses propos à l'égard des enseignants de maternelle

Clément Solym - 04.12.2008

Edition - Société - Darcos - enseignants - maternelle


Mercredi dernier, devant le Sénat, Xavier Darcos a fait part de ses excuses envers les enseignants travaillant en maternelle. Il est vrai que, quelques mois plus tôt, le ministre avait tenu à leur égard des propos peu dignes d’un membre du gouvernement.

En juillet dernier, Xavier Darcos avait suscité la polémique après la diffusion d’une vidéo où l’on pouvait voir le ministre, dans le cadre d’une audition devant la commission des finances du Sénat, se demander s’il était bien nécessaire de faire passer « des concours bac + 5 à des personnes dont la fonction va être essentiellement de faire faire des siestes à des enfants ou de leur changer les couches ».

Le ministre de l’Education national a tout d’abord tenu à remettre ses propos dans leur cadre. Il s’agissait d’une réponse concernant la scolarisation des enfants dès 18 mois. Il a ensuite précisé « qu’il ne fallait pas confondre le métier d'enseignant à la maternelle avec celui de puéricultrice, certains y ont vu une remise en cause des maîtres de maternelle; mais telle n'était pas du tout mon intention, et si je les ai blessés, je m'en excuse auprès d'eux ! »

C’est dans le cadre de l’examen par les sénateurs du budget 2009 accordé à l’Education que Xavier Darcos a pu formuler ses excuses bien tardives. Le point de vue du ministre reste toujours le même : l’école doit commencer pour les enfants à trois ans, pas avant.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.