Xavier Darcos se félicite du bilan des initiatives de la dynamique Espoir Banlieues

Clément Solym - 20.05.2009

Edition - Société - Darcos - bilan - plan


Xavier Darcos est venu mardi 19 mai voir des stagiaires sortis des banlieues pour se retrouver à la Banque de France. En tout, ils ne sont pas moins de 200 à avoir été accueillis par l’institution publique. Cette action est une des initiatives comprises dans le volet éducation du plan Espoir Banlieues mis en place par le président de la République.

Ce fut l’occasion pour le ministre de se féliciter des actions qui ont pu voir le jour. Au niveau de la découverte du milieu professionnel, l’objectif reste de créer en 2009 une banque de stages à destination des collégiens, lycéens et étudiants

Le ministre souhaite favoriser toujours plus la mixité sociale. C’est ainsi que le busing, après avoir été expérimenté, va encore gagner en ampleur. Il permet de délocaliser des élèves de banlieue afin de les amener dans des établissements accueillant un public favorisé. La création et le développement des internats d’excellence joue sur le même objectif.

Xavier Darcos souhaite voir en 2010 30 % d’élèves boursiers dans les prépas. Pour arriver à ce résultat, c’est en amont que le terrain se prépare. Pour cela le ministre a mis en place l’accompagnement éducatif afin d’éviter que dès 16 heures, les élèves se retrouvent inoccupés. Des stages d’anglais sont également proposés aux élèves durant les vacances scolaires.

L’accent est toujours mis sur les populations les plus fragiles. Pour ce qui concerne l’éducation prioritaire, c'est 1,5 millions d’élèves répartis dans 1200 collèges et 7000 écoles. Le surcoût se monte à 1,2 milliards d’euros par an. C’est le prix de l’égalité.