Yasmina Khadra obligé de renoncer aux présidentielles en Algérie

Victor De Sepausy - 07.04.2014

Edition - Yasmin - Khadra - élections


Durant la fin de l'année 2013, l'écrivain Yasmina Khadra avait officialisé son intention de se présenter aux élections présidentielles en Algérie face à l'actuel président, Abdelaziz Bouteflika (voir notre actualitté). Cependant, faute d'avoir réuni les 60 000 signatures d'électeurs à travers l'Algérie, le romancier est obligé de renoncer à son projet, rapportent nos confrères du Figaro.

 

Mais, pour celui qui publie Qu'attendent les singes (Julliard), un roman qui dénonce les travers de la société algérienne, on a tout fait pour lui mettre des bâtons dans les roues. Malgré un fort soutien populaire, le parti actuellement au pouvoir a été le plus fort.

 

Interrogé par le Journal du Dimanche, Yasmina Khadra a ainsi déclaré que «Le malheur des Algériens vient d'une gouvernance autiste et de la corruption pratiquée comme un sacerdoce.» Et s'opposer à cette situation n'était d'ailleurs pas sans danger pour l'écrivain.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.