medias

Yasmina Khadra vend beaucoup mais n'aura aucun prix

Clément Solym - 20.10.2008

Edition - Société - Yasmina - Khadra - prix


Et notre petit Calimero du jour est l'écrivain Yasmina Khadra. En effet, l'auteur algérien a déclaré dans un entretien avec Le Parisien que toutes « les institutions littéraires se sont liguées » contre lui. Et de déplorer « ces aberrations parisianismes » qui ont visé à lui ôter toute chance de remporter un prix littéraire pour cette rentrée.

Son livre Ce que le jour doit à la nuit, a pourtant été présent dans le classement des meilleures ventes ces deux derniers mois, mais aucun, absolument aucun des prix littéraires ne l'a retenu pour une quelconque sélection, quitte à l'en soustraire dès le deuxième tour.

« Les gens pensent que ça a été facile pour moi de devenir écrivain. Ils n'ont rien vu de mon parcours. J'ai été soldat à l'âge de 9 ans » rappelle-t-il non sans amertume. Et il est vrai que l'on a beau faire le tour des Goncourt, Renaudot et autres, personne n'a pensé à lui.

Racontant l'histoire d'une Algérie en proie au colonialisme et mutilée par des divisions au sein de ses habitants, le livre est passé à la trappe sans que rien n'y fasse. L'occasion de joindre sa voix à celle de Sylvie Ducasse, qui l'an passé, à un mois près dénonçait elle-même les affrontements entre éditeurs, et l'éloignement du Goncourt de sa quête initiale, sortir de la « littérature industrielle ».




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.