Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Zones blanches et implantations urbaines : à la recherche des librairies

La rédaction - 23.03.2017

Edition - Librairies - librairies offre livres - Région Centre Val Loire - librairie Centre Val Loire


Au cours de l’année 2016, Ciclic a réalisé trois études portant sur le secteur du livre – et notamment la librairie. Il s’agit là d’un diagnostic réalisé auprès d’un corpus d’établissements composés de librairies indépendantes, généralistes et spécialisées ainsi que de maisons de presse présentant une offre de librairie significative afin de mieux comprendre les enjeux de ces structures essentielles à la diffusion du livre dans sa diversité éditoriale et à l’aménagement culturel du territoire.

 

Librairie Imaginaute

 

 

La région se démarque par une part de librairies spécialisées au-dessus de celle constatée dans la plupart des régions, ce qui constitue une richesse pour le territoire. Autre trait marquant, ces établissements, d’ordinaire de catégorie D (< 300 000 €) sont en Centre-Val de Loire majoritairement de catégorie C (entre 300 000 € et 1 million d’euros).

 

Un territoire inégalement couvert

 

L’implantation des points de vente du livre indépendants en région Centre-Val de Loire est concentrée dans les zones fortement peuplées, mais laisse des zones importantes du territoire peu couvertes.

 

Une implantation urbaine dans un territoire rural

 

Les points de vente du livre sont essentiellement présents dans les villes de plus de 10 000 habitants, alors même que ces communes ne représentent que 2 % de l’ensemble des communes du territoire. Les trois plus grandes villes de la région (Tours, Orléans, Bourges, avec une population de plus de 50 000 habitants) concentrent à elles seules 31 % des points de vente.

 

Une répartition territoriale qui laisse des zones blanches

 

Avec un taux d’équipement régional d’une librairie pour 32 135 habitants, la région Centre-Val de Loire est en cohérence avec les chiffres constatés dans d’autres régions.

 

Néanmoins, ce taux ne reflète que l’accessibilité aux librairies indépendantes, et non l’accès réel des habitants aux livres, via d’autres points de vente, par exemple les grandes surfaces spécialisées et les rayons livres des supermarchés.

 

Rappelons que la librairie indépendante permet d’accéder à une offre éditoriale plus variée, d’être conseillé ou de découvrir des œuvres inattendues. De plus, ces lieux culturels vivants proposent régulièrement des rencontres et des animations.

 

Cependant, de fortes disparités existent d’un département à l’autre avec une librairie pour 55 436 habitants en Eure-et-Loir et une librairie pour 42 568 habitants dans le Loiret, ces départements sont faiblement pourvus en points de vente alors qu’ils représentent 42,6 % de la population régionale. Le Loir-et-Cher dispose d’une librairie pour 38 025 habitants (maisons de presse essentiellement) alors que le Cher et l’Indre, plus faiblement peuplés, sont dotés de nombreux points de vente. Ils sont très concentrés dans le Cher car deux points de vente sur trois se trouvent à Bourges.


Les maisons de presse sont essentielles à l’équilibre territorial en termes de diffusion du livre, car, pour certains départements, elles représentent les seuls points de vente du livre indépendants.


Les librairies de la région ont un chiffre d’affaires moyen de 780 000 € pour une médiane de 357 000 €, résultats tout à fait encourageants au regard des moyennes nationales. La présence sur internet, une pratique bien développée en Centre-Val de Loire, on constate que 60 % des librairies ont un site internet et notons que 55 % de ces sites permettent la commande en ligne, un chiffre largement supérieur à la moyenne nationale.


L’emploi représente 177 postes, avec 4,6 ETP moyen mais 22 % des librairies ne reposent que sur le gérant.

 

Depuis 2014, l’agence gère le dispositif d’aides sélectives, fruit de l’accord-cadre de développement du livre et de la lecture signé entre la Région Centre-Val de Loire, la Drac Centre-Val de Loire, le Centre national du livre et Ciclic. Ces aides sont destinées à soutenir le fonctionnement et les investissements des librairies et points de vente du livre. Ciclic a développé par ailleurs d’autres outils d’accompagnement des professionnels (formations, interventions d’experts…). Ce dispositif nécessite un suivi régulier des entreprises du territoire et la prise en compte fine de leurs besoins.

 

en partenariat avec Ciclic