Grande nouvelle : 1,7 million d’images historiques numérisées sont désormais accessibles et librement utilisables. The Newberry Library vient de réviser de fond en comble sa politique : toutes ses collections peuvent être réutilisées à des fins commerciales, ou non, et sans licence. De quoi inciter les utilisateurs à s’emparer plus facilement des collections.

 

Livre de prières espagnol du XVIe siècle


 

C’est là tout l’engagement de l’établissement vis-à-vis du public que revendique Alice Schreyer, vice-présidente des collections et des services de la bibliothèque. « Nous adoptons continuellement de nouvelles solutions pour rendre nos collections non seulement plus accessibles, mais surtout plus disponibles », indique-t-elle.

 

Tout en soulignant qu’il s’agit surtout de renforcer le service public de promotion des collections, en encourageant la curiosité et l’apprentissage. 

 

Attention toutefois : sur 1,7 million d’images, tout n’est pas nécessairement dans le domaine public et il faudra faire attention à ce que l’on utilise, et comment c’est utilisé. Une responsabilisation des usagers qui convient très bien à la bibliothèque.

 

« À l’heure numérique, les gens veulent découvrir des documents de collection intéressants, et les intégrer à leur travail de la manière la plus fluide possible », poursuit Jennifer Dalzin, directrice des innovations et projets numériques. Tout à la fois centre de recherche et bibliothèque, ouverte au public et gratuite, depuis 1887, The Newberry Library est située à Chicago. 
 

Envie de transcrire des sortilèges magiques
durant les vacances ?

 


Pour faciliter l’exploration de ses fonds, on pourra passer par la collection Everett D. Graff, qui totalise plus de 130.000 photos de livres, manuscrits, cartes, photographies et autres documents concernant les peuples autochtones d’Amérique, avant la colonisation de l’Ouest américain.

 

On peut également se passionner pour les quelque 30.000 pamphlets datés de la Révolution française, et qui ont récemment été versés dans le fonds de l’Internet Archive.

 

Les images sont toutes en haute définition, mais la réutilisation reste donc aux risques et périls de chacun. Une bien étrange démarche : comment encourage-t-on les internautes et visiteurs à s’emparer des collections, sans donner d’indications qui faciliteraient la compréhension des usages possibles ?

Accéder aux collections (malgré les risques...)

 

<

>




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.