17 édifices de Le Corbusier proposé au Patrimoine mondial de l'UNESCO

Cécile Mazin - 18.07.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - Corbusier architecture UNESCO - bâtiments édifices architecte - Corbusier architecte livres


Auteur lui-même de plusieurs ouvrages sur l’architecture, et objet d’études pour ses réalisations, Le Corbusier a été recommandé pour la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Une candidature soutenue bien évidemment par la France, pour que les œuvres soient reconnues comme « une contribution exceptionnelle au Mouvement Moderne ». 

 

© FLC\ADAGP

 

 

Olivier Poisson, inspecteur général de Patrimoines, précise que c’est une série de dix-sept édifices qui découlent des productions de Le Corbusier, qui seront soumises par le Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS), organisation consultative pour l’UNESCO

 

« Ils reflètent aussi bien l’évolution d’une pensée que son application aux sujets qui ont été les défis de l’architecture du XXe siècle : l’habitat individuel, ouvrier, collectif, les équipements, les usines, et même l’architecture sacrée », précise-t-il au ministère de la Culture. 

 

Premier architecte à avoir construit dans le monde entier, Le Corbusier a fait preuve d’une imagination dispatchée à travers Allemagne, Argentine, Belgique, France, Inde, Japon et Suisse. Sa candidature relève d’une dimension transnationale. « En outre, si cette inscription a lieu, elle mettra l’idée même de Patrimoine mondial à l’échelle planétaire, par-delà des frontières étroites des États... »

 

Audrey Azoulay a tenu à remercier le Conseil international des monuments et des sites pour « la qualité de son évaluation ». La candidature sera portée à l’occasion de la 40e session, à Istanbul, du Comité du patrimoine mondial. 

 

« Il s’agit, par cette candidature, de valoriser une œuvre majeure, jalon du Mouvement moderne et fondamental de par son influence sur la pratique de l’architecture et de la standardisation », souligne la ministre. 

 

Les éditions Beaux Arts magazine, et les Éditions de la Villette doivent faire paraître deux nouveaux ouvrages sur l’architecte, Le Corbusier-site de Firminy et Le Corbusier, l’œuvre a l’épreuve de sa restauration. 

 

L’ADAGP a tenu à saluer l’annonce, le dimanche 17 juillet par l’UNESCO, de l’inscription de l’œuvre de Le Corbusier au Patrimoine mondial.

 

C’est au total dix-sept bâtiments dont dix situés en France (le couvent de la Tourette, la Villa Savoye, la Cité radieuse à Marseille, la Chapelle Notre-Dame-du-Haut, le quartier de Firminy …) qui ont été distingués en tant que chefs d’œuvre du génie humain.

 

Cette reconnaissance internationale est un aboutissement formidable qui souligne l’avant-gardisme de cet artiste qui a su définir une architecture moderne mêlant création architecturale et habitation.