185 millions d'euros pour la Cité internationale de la langue française

Antoine Oury - 29.09.2020

Patrimoine et éducation - Patrimoine - cite langue francaise - francophonie cite - chateau villers cotterets


Le château de Villers-Cotterêts, propriété de l'État située dans cette ville du département de l'Aisne, doit accueillir une Cité internationale de la langue française. Le président de la République l'avait annoncé en mars 2018, dans le cadre du plan de promotion de la langue française et de la francophonie. Un investissement total de 185 millions € sera nécessaire pour la rénovation et la réhabilitation de l'édifice.


 

À l'origine chiffré autour de 110 millions €, le chantier de rénovation du château de Villers-Cotterêts bénéficie finalement d'un investissement à hauteur de 185 millions €, dont 100 millions € apportés par le Plan de relance. Le reste de la somme est inscrit au budget 2021 du ministère de la Culture, pour le programme 175 « Patrimoines » (55 millions €), et provient du troisième Programme d'investissements d'avenir (30 millions €).

En phase opérationnelle, le chantier de restauration du château permettra de réhabiliter le logis royal et le bâtiment du Jeu de Paume, qui accueilleront le parcours de visite et les espaces culturels de la Cité internationale de la langue française, mais aussi de restaurer le clos et couvert des parties restantes du château et de restaurer les jardins.

Le Centre des monuments nationaux pilote le chantier, en la personne de l'administrateur Xavier Bailly.

Édifié à partir de 1531 par François Ier qui y édicta l’ordonnance imposant l’usage du français dans la rédaction de tous les actes officiels du royaume, le château doit devenir « un site patrimonial de premier plan, contribuant au rayonnement international de ce territoire local, ainsi qu’un laboratoire vivant de rencontres et d’expression pour tous les francophones et non-francophones ».
 

Le ministère de la Culture assure que la création de la Cité permettra « également d’inciter les porteurs de projets publics ou privés, à investir pour leurs activités en contribuant au réaménagement du site et à sa mise en valeur, participant ainsi du développement économique local ».

L'ouverture de la Cité était prévue pour 2022, avant la crise sanitaire.



Photographie : le château de Villers-Cotterêts, capture d'écran YouTube



Commentaires
Le maire de cette localité appartenant au Rassemblement national (un symbole dangereux tout de même), on se félicitera de l'investissement de l'État pour une Cité internationale de la langue française.

Ce qui interdira à ce parti de s'arroger le bénéfice d'être les premiers défenseurs et promoteurs de notre langue française.

Mais il en aura fallu du temps, après de nombreux articles publiés à ce sujet et qui étaient autant de SOS déshonorants pour la France !

Enfin mieux vaut tard que jamais.

CHRISTIAN NAUWELAERS
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.