medias

215 ans et des malheurs : Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur

Antoine Oury - 01.08.2014

Patrimoine et éducation - Patrimoine - comtesse de Ségur 215 ans - Sophie Rostopchine - Google Doodle


Née le 1er août 1799 à Saint-Pétersbourg, Sophie Rostopchine, mieux connue sous le titre de la Comtesse de Ségur, aurait eu 215 ans aujourd'hui, nous annonce Google. Le moteur de recherche consacre un doodle à la femme de lettres françaises, dont le roman le plus fameux reste Les Malheurs de Sophie (1858) qui fait partie d'une trilogie complétée par Les Petites Filles Modèles et Les Vacances.

 

 

« La Comtesse de Ségur » par Jean Boucher

Sculpture de Sophie Rostopchine par Jean Boucher, au Jardin du Luxembourg

 (Michel Petit, CC BY 2.0)

 

 

Certains spécialistes considèrent que son oeuvre est particulièrement marquée par les châtiments corporels, eut égard aux bêtises de la petite Sophie : visiblement, une inspiration autobiographique pour Sophie Rostopchine, enfant turbulent, mais faut-il aussi voir un rapport avec sa lointaine descendance, la famille de Genghis Khan ?

 

Troisième enfant du comte Fédor Rostoptchine et de la comtesse Catherine Protassova, ancienne demoiselle d'honneur de Catherine II, son parrain n'est autre que Paul Ier, tsar de Russie, rappelle Wikipédia. Autant dire que la petite Sophie naît sous les dorures. Son père devient un héros lors de la campagne de Napoléon en Russie, en commanditant l'incendie de Moscou pour faire reculer l'empereur français.

 

Cependant, cette victoire à la Pyrrhus lui vaut un exil ordonné par le tsar, et toute sa famille s'installe en France en 1817. Sophie y rencontre Eugène de Ségur : le mariage est célébré en 1819, mais devient rapidement malheureux pour la comtesse, délaissé par son mari pour la bonne de la maison... Elle est sujette à des crises d'hystérie, ou de mutisme, selon les jours.

 

C'est pour ses nombreux enfants (8, ce qui lui aurait valu le surnom de « Mère Gigogne » par son mari) et petits-enfants que la comtesse se serait prêtée à l'écriture, avec les Nouveaux contes de fées, à 50 ans. Le premier ouvrage aurait été cédé à Louis Hachette pour 1000 francs seulement, intéressé par le titre pour sa collection de livres vendus dans les gares. Eugène de Ségur, président de la Compagnie des Chemins de fer de l'Est, était très proche du créateur de la maison d'édition...

 

La trilogie de Sophie fut publiée en 1858, alors que les droits de la comtesse augmentent de manière régulière, surtout après une renégociation de son contrat qui lui permet de ne plus partager ces derniers avec son mari. En 1860, Hachette propose la Bibliothèque Rose, qui accueillera les ouvrages signés de la main de la comtesse. La comtesse devient nonne à partie de 1866, et meurt le 9 février 1874.

 

Les Malheurs de Sophie ont été adaptés au cinéma au théâtre, en bande dessinée, et les plus jeunes se souviendront avec émotion de la série d'animation diffusée sur France 3 à la fin des années 1990.

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.