Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

35 millions $ pour les révélations de Jésus-Christ, par Mormon

Clément Solym - 25.09.2017

Patrimoine et éducation - A l'international - livre mormon Jesus - Amérique Mormon religion - manuscrit Mormon vente


L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours vient de sortir son carnet de chèques pour compléter sa bibliothèque. Avec 35 millions $, elle s’est offert le plus ancien exemplaire du Livre de Mormon. Ouvrage canonique de l’église, c’est de lui que découle le mouvement du même nom. 




 

Tout remonte à ce 21 septembre 1823 où Joseph Smith affirme avoir reçu de l’ange Moroni une révélation. C’était dans l’État de New York, sur la colline de Cumorah, que les multiples révélations de Mormon vinrent aux hommes. Exemplaire, puisque Mormon aurait vécu au IVe siècle apr. J.-C. sur le continent américain... 

 

Le premier exemplaire de la traduction en anglais remonte à 1830  et l’on considère que plusieurs dizaines de millions d’exemplaires ont été vendues depuis – avec près de 110 traductions. 

 

Selon l’un des porte-parole de l’église, l’achat de cet exemplaire est comparable à l’achat, par les États-Unis, d’un exemplaire de la Constitution américaine qu’aurait détenu un pays étranger. Soit. 

 

L’ouvrage a été présenté au cours d’une exposition qui se tenait en Utah, territoire particulièrement gagné à la cause des mormons. 

 

Or, pour amusante que cette somme puisse être – cela représente quelques achats tout de même de livres pour l’ensemble du pays – les philologues se précipitent pour parler d’un véritable trésor. Et pas simplement pour les croyants. 

 

Bien entendu, pour eux, il s’agit là d’une quasi-relique, la parole de Dieu descendue sur Terre. Originellement, le manuscrit fut en réalité dicté par Joseph Smith à deux personnes qui le retracèrent à la main. Smith conserva le manuscrit originel, mais seul un tiers de l’ouvrage a pu traverser les siècles. 

 

Le manuscrit acheté par l’église est une version imprimée date de 1830, peu après la fin de l’exercice de recopie. Il s’agirait toutefois de la somme la plus importante investie pour l’achat d’un pareil ouvrage.
 

<

>


 

Reid L. Neilson, en charge du département Histoire de l’église, assure que « le manuscrit imprimé est dans un merveilleux état de conservation ». 

 

Un miracle, en somme, si l’on considère que la première version de l’ouvrage manuscrit a été endommagé par l’eau – entraînant la perte d’une grande partie de son texte. Cette version contient ainsi 72 % du livre originel, de quoi renouer plus pieusement encore avec la source de l’inspiration de Joseph Smith.

 

Dans l’ensemble, le livre comprend les écrits d’anciens prophètes américains, expliquant comment Jésus, 2000 après sa résurrection, était apparu en Amérique...