Cette année, avec la réforme des collèges vos manuels scolaires vont être changés en raison notamment de l’arrivée des nouveaux programmes : vos manuels actuels deviendront inutilisables. Que faire de tous ces ouvrages ? Stocker ? Jeter ? Valoriser ? Nous vous proposons quelques idées…

 

billet sponsorisé

Librairie LDE

 

Textbooks

Scott Barkley, CC BY 2.0

 

 

1. Donner les manuels obsolètes…

 

Donner les livres inutilisés est une première solution envisageable : il arrive que des associations, MJC etc. soient à la recherche d’ouvrages gratuits. Cependant, s’ils vous débarrassent, il sera quand même nécessaire de mobiliser des ressources internes pour la manutention de tous les ouvrages à donner. Il est également possible de donner à des associations humanitaires qui pourront parfois prendre le relais pour acheminer les livres jusqu’à de nouveaux utilisateurs. Mais là encore, cette année, le problème réside dans la grande quantité de livres à envoyer. Enfin, vous pouvez également choisir de ne pas faire de restitution cette année (ni en 2017) : c’est-à-dire que les élèves gardent les livres qu’ils ont utilisés cette année. Ce sera donc à eux de décider de leur sort…

 

2. … les conserver…

 

Les manuels qui seront dépassés avec la réforme des collèges pourront être conservé à condition d’avoir un lieu de stockage puisque toutes les matières seront concernées. Ils serviront à tous :

  • Soutien scolaire : garder d’anciens manuels peut servir aux élèves pour s’entraîner et permet d’avoir accès à d’autres ressources…
  • Préparation des professeurs : les anciens manuels peuvent servir à préparer leurs cours et d’avoir encore du recul par rapport aux nouveaux programmes…
  • Libre accès : plutôt que de jeter les manuels, il est possible d’en garder quelques-uns au CDI pour la préparation d’un exposé ou d’autres travaux…
  1.  

3…les jeter…

 

Vous avez également « tout simplement » la possibilité de jeter vos manuels à la poubelle. Cependant, ce geste qui semble anodin a de réelles répercussions sur l’environnement : le papier est incinéré et donc détruit, le cycle de vie du livre n’est donc pas renouvelé.

 

De plus, cette année, la quantité de livres à remplacer sera massive : une problématique de logistique se rajoute donc puisqu’il devient compliqué de jeter l’équivalent de 6 manuels/élève à la poubelle (soit pour une classe de 25 élèves, 150 livres = 120 kg de papier).

 

4 …mieux : les valoriser !

 

Pour réduire notre impact sur l’environnement, nous avons réfléchi depuis 2009 à une autre solution : recycler. En effet, recycler permet de renouveler le cycle de vie du livre. Si les enseignants participent à la décision, cette option qui permet de respecter l’environnement nous semble bien en phase avec les préoccupations citoyennes de l’équipe pédagogique.

 

Grâce à la demande de nos clients, nous avons réussi à agir sur notre empreinte carbone, dont le « produit livre » en lui-même constituait la plus grande part. Si le recyclage est une étape nécessaire en cette année de réforme, son prix et son organisation peuvent être compliqués, malgré l’intérêt écologique.

C’est pour cette dernière raison que LDE s’engage et propose une solution clé en main pour recycler les ouvrages hors d’usage (près de 9 millions cette année).

 

Comme tous nos autres services, le recyclage se fait via un interlocuteur unique : vous convenez d’un rendez-vous en fonction des horaires de votre établissement et un recycleur local vient récupérer vos manuels inutilisables.