Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Soucieuse d’offrir au plus grand nombre l’accès à la culture, le ministère a décidé de porter un projet plus ambitieux. En effet, plutôt que de jouer au foot ou prendre de l’avance sur leurs devoirs, 40.000 jeunes seront invités à découvrir les lieux du patrimoine français.

 

Journées européennes du Patrimoine 2015

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, en lien avec le Commissariat général à l’égalité des territoires, a souhaité une nouvelle ambition au dispositif rénové et rebaptisé « C’est mon patrimoine ! », précédemment « Les Portes du temps ». Cette opération destinée à sensibiliser les enfants et les adolescents à la diversité des patrimoines sera amplifiée grâce notamment à une plus forte implication des réseaux d’éducation populaire partenaires.

 

Une approche plus large du patrimoine, qui porte à la fois sur les musées et monuments emblématiques mais également sur les musées de France, les sites archéologiques, les villes et pays d’art et d’histoire, le patrimoine XXe siècle, le patrimoine naturel, ou encore les archives a été retenue.

 

Ce nouvel élan a suscité l'intérêt de nouveaux acteurs puisqu’un tiers d'entre eux participent pour la première fois au dispositif. L’objectif cette année est aussi de toucher davantage de jeunes et en particulier les adolescents qui représenteront un tiers des bénéficiaires.

 

Les projets sélectionnés vont concerner près de 40 000 jeunes (contre 28 000 l’an dernier). Deux jeunes concernés sur trois sont issus des quartiers « politique de la ville ». Toutes les régions métropolitaines sont prises en compte de même que la Guyane, la Martinique, la Guadeloupe, la Réunion et Mayotte.

 

Dans le cadre de plus de 130 projets retenus, les jeunes auront accès à une diversité d’ateliers et notamment la réalisation d’un documentaire sonore sur la mémoire industrielle, la visite sensorielle à travers le XVIe siècle ou encore l’histoire de la mobylette.