5 choses à savoir sur Agatha Christie

Elodie Pinguet - 12.01.2017

Patrimoine et éducation - A l'international - Agatha Christie - Hercule Poirot - Miss Marple


Ce 12 janvier marque les 41 ans du décès de la célèbre romancière britannique Agatha Christie. Celle qui a régalé nos méninges avec ses enquêtes policières, pour la plupart à huit clos, serait l’auteure la plus traduite au monde. La reine du crime détient à son actif 66 romans, ainsi que des nouvelles et pièces de théâtre. Cette année verra également sur les écrans une adaptation du Crime de l'Orient-Express, avec Johnny Depp.

 

Wikimédia Commons

 

 

1. Elle était fan de Sherlock Holmes

 

D’où peut-être sa passion pour les enquêtes policières. C’est par sa sœur qu’elle l’a découvert et c’est par cette dernière qu’elle écrira son premier roman, The Lonely Petit. En effet sa sœur l’avait mise au défi d’écrire un roman policier. Ce premier manuscrit fut refusé par tous les éditeurs, si bien qu’en 1916 elle commença à écrire La mystérieuse affaire de Styles qui ne sera accepté et publié qu'en 1920. Ce premier roman marque également l’apparition de son personnage phare, Hercule Poirot.

 

 

2. Elle a écrit des romans sentimentaux

 

Agatha Christie, ce n’est pas seulement les crimes toujours plus élaborés résolus par Hercule Poirot ou Miss Marple. Entre 1930 et 1956, elle a publié six romans sous le nom de plume Mary Westmacott.  D’après sa fille, plus que des histoires romantiques, ce sont des romans « à propos de l’amour dans certaines de ses formes les plus puissantes et destructrices ». Son pseudonyme est resté secret pendant 20 ans.

 

 

3. Ses derniers romans étaient écrits depuis 1940

 

D’après la biographie faite par Janet Morgan, Agatha Christie a écrit Hercule Poirot quitte la scène et La dernière Énigme dans les débuts de la Seconde Guerre mondiale. Ils ont par la suite été enfermés dans le coffre d’une banque à Londres jusqu’à leur parution. La dernière énigme, mettant en scène Miss Marple, paraîtra fin 1976 après la mort de la romancière. Hercule Poirot quitte la scène est publié en 1975. Son intrigue se déroule au même endroit que La mystérieuse affaire de Styles. On y découvre la fin de carrière du brillant détective belge, qui aura le droit à sa nécrologie dans le New York Times.

 

 

4. Elle est adepte du poison

 

On dit souvent que le poison est une arme de femme, discrète et efficace. Agatha Christie l’a beaucoup utilisé pour les crimes de ses romans. Il faut savoir qu’elle s’y connaissait en poisons. Pendant la Première Guerre mondiale, elle s’est engagée comme infirmière bénévole avant de passer assistante-chimiste dans un hôpital militaire. Elle obtiendra ainsi son diplôme de pharmacienne en 1917 ainsi que de solides connaissants en médicaments, poisons et autres drogues.

 

Les Luminaires, d'Eleanor Catton, et Agatha Christie adaptés par la BBC

 

 

5. La Souricière est au théâtre depuis 1952

 

C’est un record de longévité pour une pièce de théâtre. L’intrigue de La Souricière se situe dans l’ancien manoir de Monkswell, devenu un hôtel, pendant des chutes de neige. Une des clientes est retrouvée assassinée ce qui laisse supposer que le meurtrier peut être n’importe qui dans l’hôtel. La pièce est jouée à Londres depuis novembre 1952. Jusqu’en 1974 elle était au New Ambassadors Theatre. Depuis elle est représentée au St Mart’in’s Theatre.