Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

5 lieux pour découvrir le Paris d'Alfred de Musset

rédaction La - 18.05.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Paris Alfred de Musset - Paris de Musset - ballade Paris littérature


Né et mort à Paris, Alfred de Musset (1810-1857) n'a jamais quitté la capitale, devenant dans la mémoire collective l'incarnation parfaite de ce dandy parisien qui fréquente aussi bien les salons aristocratiques que les cercles de jeux et autres bordels... Les éditions Alexandrines vous proposent de découvrir 5 lieux pour marcher dans les traces de Musset, grâce à Sylvain Ledda, spécialiste du romantisme et auteur du livre Le Paris de Musset.

 

Alfred de Musset.jpg

Alfred de Musset, Charles Landelle, 1854, Château de Versailles, Domaine public

 

Le Cénacle de Nodier, au 3, rue de Sully


Ce salon littéraire, tenu par le bibliothécaire de l’Arsenal Charles Nodier, compte Musset parmi ces plus fameux membres. De 1823 à 1830, ce cénacle va rassembler le Tout-Paris littéraire et romantique : on y parle littérature, on joue, on danse, on chante. La fille de Charles Nodier (Marie Nodier) servira d’ailleurs de modèle à Musset pour les personnages de Ninon et Ninette d’À quoi rêvent les jeunes filles.

Le jeune poète le rejoint, au détriment de celui d’Hugo qu’il trouve moins fantasque et qu’il quitte sur cette excuse osée : « Je suis désolé, mon cher ami, de ce qu’il m’est impossible d’être avec vous à Notre-Dame. Il y a huit jours que je dois monter à cheval demain. »
 

Le boulevard des Italiens


Musset aime à parader sur le Boulevard, et fréquente cafés et restaurants (Café de Paris, Hardy, Rocher de Cancale), lieux privilégiés des dandys et fashionables parisiens.
 
Junction
Le boulevard des Italiens (Daniel Guimberteau, CC BY-NC-SA 2.0)

Le dix-neuvième siècle est l’âge d’or des cafés, qui s’opposent aux cabarets des faubourgs, et c’est au Tortoni où le Tout-Paris mondain se rassemble pour manger des glaces : c’est là où il faut être vu. Alfred de Musset écrira : « Le Boulevard ne commence guère à remuer qu’à midi. C’est alors qu’arrivent les dandies : ils entrent à Tortoni par la porte de derrière […]. Le monde dandy, rasé et coiffé, déjeune jusqu’à deux heures, à grand bruit, puis s’envole en bottes vernies. »
 

Le Café de la Régence, place du Palais-Royal puis 161, rue Saint-Honoré


Musset délaissera souvent ses obligations d’académicien pour ce café où il joue aux échecs et où, comme le diront méchamment ses confrères, il s’« absinthe ».

Un cocktail appelé cocktail Musset y voit le jour, mélange de bière, de rhum et d’absinthe qui « rend la vie supportable sans qu’elle soit heureuse » ; Musset tel Octave dans Les Caprices de Marianne aurait pu avoir ces mots : « Je tâche d’y voir double afin de me servir à moi-même de compagnie ».

Le poète se passionne pour les échecs et entre dans le cercle des joueurs de la Régence. Les écrivains Octave Feuillet ou encore Jules Grévy font parti des ses adversaires fétiches, et on le voit les attendre dans un coin du café, un cigare aux lèvres et un « petit bleu de Suresnes » à la main.
 

Les jardins du Luxembourg et des Tuileries


Les jardins rappelleront toujours au poète son enfance et représentent une constante dans sa vie. Les promenades, en galante compagnie ou non — il y vient souvent avec George Sand et ses enfants —, sont pour lui un rituel poétique, un refuge au cœur de Paris. Dans « Simone », extrait de Poésies nouvelles, il déclame :
 

« Près des barrières de la ville / Était alors un beau jardin. / Lieu charmant, solitaire asile / Ouvert pourtant soir et matin / L'Écolier son livre à la main / Le Rêveur avec sa paresse / L'Amoureux avec sa maîtresse / Entraient là, comme en Paradis. »

 
Jardin du Luxembourg
Les jardins du Luxembourg (Dmitry Dzhus, CC BY 2.0)
 

Le 59, rue de Grenelle


Appartement de la famille de Musset, le poète y habitera une grande partie de sa vie (de 1824 à 1839) ; c’est là que George Sand vient l’enlever pour partir avec elle à Venise.

Sand, qui habite quai Malaquais, est tout proche du domicile des Musset, et le poète partage ses journées entre les deux adresses.
 
Une sélection signée par l'équipe des éditions Alexandrines.