Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

50 millions $ pour financer les études en écriture créative

Cécile Mazin - 08.03.2013

Patrimoine et éducation - A l'international - université - Michigan - don


Sam Zell est un entrepreneur américain, dirigeant l'Equity Group Investmenets, fondé en 1960. Qui a fait de lui un riche millionnaire. Et de sa femme une généreuse donatrice. En effet, elle vient d'offrir 50 millions $ au programme d'écriture créative de l'Université du Michigan. 

 

 

L'université du Michigan

 

 

Selon l'Associated Press, ce don serait l'un des plus importants jamais effectués pour subventionner une formation universitaire. Or, Helen Zell, femme de Sam, est diplômée de cette université, en anglais, et elle tenait à faire quelque chose pour remercier l'établissement. 

 

La somme devrait parvenir à soutenir durant plusieurs années la création littéraire, et les études supérieures plus généralement. 

 

« Ce que j'ai vu se produire, avec l'arrivée d'internet et des médias, des blogs, m'a donné l'impression que tout ce pan de notre éducation est en état de siège. La capacité de la fiction à développer la créativité, l'analyse de la psychè humaine, nous aide à comprendre les gens. C'est essentiel. C'est tout aussi important que les vitamines ou quoi que ce soit d'autre, pour moi, c'est au coeur de la vie intellectuelle de l'être humain. »

 

L'université offre pour le moment, aux étudiants de troisième cycle en écriture créative, la possibilité d'un zellowship, une année d'étude supplémentaire, avec un montant de 22.000 $ d'aide, pour se concentrer exclusivement sur l'écriture. Une forme de bourse, qui profitera largement du don d'Helen.