Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

90/60/90 : un manuel scolaire officialise le physique féminin parfait

Bouder Robin - 19.04.2017

Patrimoine et éducation - A l'international - manuel scolaire sexiste - sexisme écoles inde - inde discrimination femmes


Le CBSE, Conseil central de l'enseignement secondaire, situé à Delhi (Inde), vient de porter plainte contre un éditeur privé. En cause, un manuel d'éducation physique aux propos relativement sexistes...

 

Un manuel d'éducation physique sexiste en Inde

Gautampr - (Public Domain)

 

Saviez-vous que le corps parfait d'une femme avait pour mensurations 90-60-90 ? En tout cas, c'est ce que prétend ce manuel scolaire du programme équivalent à la classe de terminale en Inde. Une affirmation qui n'a pas manqué de hérisser les poils des membres du CBSE, lesquels ont porté plainte contre New Saraswati House, la maison d'édition responsable de la publication du manuel.

 

Les manuels scolaires véhiculent des stéréotypes sur le genre dans de nombreux pays
 

Le livre, intitulé Health and Physical Education, écrit par V.K. Sharma, était pris pour modèle dans plusieurs écoles affiliées au CBSE. Le passage décrié, lui, comparait le corps des hommes et le corps des femmes, précisant que ce dernier devenait parfait dès lors qu'il avait pour mensurations 90-60-90.

Une porte-parole du Conseil s'est empressée de préciser que « le Conseil n'encourage aucun propos sexiste, impertinent ou dénigrant envers un genre, en particulier les femmes. Les écoles devraient faire extrêmement attention en choisissant des livres d'éditeurs privés. »

En effet, ce n'est pas le NCERT, qui publie habituellement les manuels des écoles du CBSE, mais bien une maison d'édition privée qui a fourni ce livre. Une erreur, semble-t-il, qui n'est pas près de se reproduire...
 

 

« Le texte doit être examiné avec minutions pour prévenir tout contenu susceptible de blesser les membres de n'importe quel genre, classe, communauté ou groupe religieux ; si une école fait étudier ce genre de livres, elle devra en prendre la responsabilité », déclare la porte-parole du CBSE à The Indian Express.

Les réactions n'avaient pas tardé à pleuvoir sur les réseaux sociaux, réclamant le retrait du manuel des écoles. La ministre du Développement des ressources humaines, Prakash Javadekar, condamne également ces propos sexistes et a préconisé aux autorités de prendre les mesures qui s'imposaient ; la réponse des éditeurs ne s'est pas fait attendre, puisqu'ils ont annoncé « l'arrêt avec effet immédiat de l'impression, la vente et la distribution du livre ».


Via The Indian Express