Absentéisme : Les enseignants aussi font l'école buissonière

Julien Helmlinger - 04.10.2014

Patrimoine et éducation - Scolarité France - Absentéisme - Enseignement - Education nationale


Selon des données compilées par la Direction générale de l'enseignement scolaire, tombées entre les mains du Parisien, quelque 659.293 journées d'absence n'auront pas été remplacées dans les maternelles et primaires au cours de l'année 2012-2013. Les chiffres ont été confirmés par la rue de Grenelle, qui explique que « l'année scolaire 2012-2013 était la plus tendue en termes d'effectifs car on subissait encore les effets des suppressions de postes du quinquennat Sarkozy ». Entre 2007 et 2012, 2.000 postes de remplaçants ont disparu.

 



Avec le mandat de François Hollande et son objectif annoncé de 60.000 créations de postes dans l'Education nationale, la tendance pourrait s'inverser, tandis que le projet de loi de finances 2015, présenté en Conseil des ministres, prévoit la création de 5734 postes d'enseignants l'an prochain. Selon le ministère, l'absentéisme des professeurs serait dans la moyenne de celui de la fonction publique d'Etat  : 7,3 % de taux d'absence, selon Le Parisien .

 

Contactée par les Echos, Grenelle apporte un peu de relief aux chiffres : « Si on fait le calcul, cela revient à deux journées d'absence non remplacées dans le premier degré par enseignant et par an. Cela ne représente que 1 % du temps scolaire. »