Académie française : élection d'un immortel reportée sine die

Clément Solym - 09.12.2011

Patrimoine et éducation - Patrimoine - academie - immortel - française


Jeudi, l'Académie française a reporté l'élection d'un nouvel immortel pour succéder à Pierre-Jean Rémy à une nouvelle séance, faute de majorité.

 

Dans un communiqué, elle a déclaré : « Aucun candidat n'ayant obtenu la majorité, l'élection est blanche et se trouve reportée ultérieurement. »

 

Une porte-parole a précisé à l'AFP qu'aucune date n'avait été fixée pour une nouvelle élection.

 

 

 

Les candidats ne manquaient pourtant pas, ou étaient pourtant trop. Onze étaient en lice pour remplacer feu Pierre-Jean Rémy et occuper le fauteuil 40 qui appartient donc toujours au diplomate et écrivain, disparu le 28 avril 2010 à 73 ans.

 

Parmi ces candidats : Daniel Rondeau, le nouvel ambassadeur à l'Unesco et romancier et les journalistes et romanciers Olivier Germain-Thomas et Philippe Meyer.

 

Ceux-ci avaient obtenu le plus grand nombre de voix sans réunir la majorité absolue des suffrages exprimés. Il y avait également Gérard de Cortanze et Philippe Le Guillou.