Alan Turing, pionnier de l'intelligence artificielle

Clément Solym - 23.06.2012

Patrimoine et éducation - A l'international - Alan Turing - informatique - ordinateur


« Né à Londres en 1912, Alan Turing fait des études de mathématiques à l'Université de Cambridge. Dans le cadre de sa thèse, en 1936, il imagine une machine qui pourrait résoudre toute seule des problèmes. Cette "Machine de Turing" sera construite plus tard, pendant la Deuxième Guerre mondiale, pour percer les codes secrets utilisés par les Nazis. C'était le premier ordinateur... »

 

David Leavitt entamait ainsi sa biographie d'Alan Turing, L'homme qui inventa l'informatique (publié chez Dunod, en 2007). C'est en effet à lui que l'on doit nombre d'avancées dans le domaine de l'ordinateur, et les premiers balbutiements du secteur. 

 

« Si l'invention de l'ordinateur ne peut être attribuée à un personnage unique, le Britannique Alan Turing est un de ceux qui ont aidé - au plan de la théorie et de la logique - à définir ce que pourrait être un modèle mathématique simple pour tout processus de calcul. Cette machine de Turing est explicitée dans un article de 1936, ici complété par un autre article fondateur, Les ordinateurs et l'intelligence, où l'auteur met en questions ce qui deviendra l'" intelligence artificielle " », précise Jean-Yves Girad, dans La Machine de Turing, publié au Seuil, en 99. 



 

Mais Turing ne s'est pas arrêté en si bon chemin. Après la guerre, Turing devient un champion de l'intelligence artificielle, formulant le célèbre " test de Turing " qui remet en cause nos idées sur la conscience humaine. Mais il est soudain arrêté et condamné pour homosexualité. Désespéré, il se suicide en croquant une pomme trempée dans le cyanure. Cette pomme, stylisée, se retrouve aujourd'hui sur des millions d'ordinateurs, en hommage au " père de l'informatique ". 

 

Son suicide, en juin 1954, pas tout à fait n'importe commence, au cyanure, sera son ultime action contre l'homophobie, alors qu'il a préféré éviter la prison, en optant pour la castration chimique. 

 

Aujourd'hui, Google rend hommage à cet homme, avec un Doodle commémorant le 100e anniversaire de sa naissance. 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.