Une fois n’est pas coutume, je vous propose aujourd’hui une nouvelle dans son intégralité. Œuvre d’un auteur génial et souvent trop méconnu, Les Templiers incarne par excellence la nouvelle à chute.

Alphonse Allais (1854-1905) nous promène d’une jolie façon dans ce texte fort sympathique et d’une lecture aisée. Je vous laisse avec, pour refermer cette invitation à redécouvrir cet humoriste de talent, un petit poème holorime signé Alphonse Allais :

« Par les bois du djinn où s'entasse de l'effroi,
Parle et bois du gin ou cent tasses de lait froid. »



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.