Allemagne : une fondation restitue des livres volés par les nazis

Bouder Robin - 10.08.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - œuvres d'art nazi - livres juifs - livres holocauste


C'est par les livres et les souvenirs que l'histoire perdure. Et quand les livres en question sont perdus, il devient capital de remettre la main dessus... Une fondation allemande tente de réparer les crimes commis par les nazis envers la culture et l'héritage des victimes juives de la guerre, et cherche depuis un an à restituer les livres volés jadis aux Juifs par les partisans d'Hitler.

 

Yad Vashem Books burned by Nazis by David Shankbone.jpg

David Shankbone (CC BY-SA 3.0)

 

 

Le IIIe Reich a laissé des séquelles à tous ceux qui y ont survécu. Pour certains, il n'en reste que des souvenirs, matériels parfois... Mais pas pour tous les Juifs survivants, à qui les nazis avaient volé des livres qu'ils n'ont depuis jamais revus. Aujourd'hui, les choses sont peut-être en train de changer.

Le projet « Contrôle initial » a été lancé il y a un an en Allemagne par la Lost Art Foundation pour retrouver des livres volés par les nazis et les rendre à leurs propriétaires. 3 chercheurs se sont attelés à la tâche, arpentant le pays pour en visiter les bibliothèques. Au total, c'est près de 6 000 établissements qui seront visités, selon Uwe Hartmann, chef du projet.

Peu de livres ont d'ores et déjà été retrouvés, mais le nombre importe moins que la valeur. Le projet a permis à un Californien, unique survivant de l'holocauste dans sa famille, de retrouver un livre qui lui avait été dédicacé par l'un de ses professeurs à l'époque. L'an dernier, 500 livres ayant appartenu à deux propriétaires d'un grand magasin juif avaient été retrouvés dans la bibliothèque municipale de Bautzen.

Pour celles et ceux qui auraient dormi en cours d'histoire, c'est après la Nuit de cristal, en novembre 1938, que les nazis ont commencé à confisquer des livres aux Juifs qui vivaient en terre occupée. Pour les aider dans leur tâche, les chercheurs possèdent une liste de ces livres, gardée par le Reichstauschstelle, bureau du ministère de l'Intérieur dans les années 1920. Les nazis s'étaient en effet servis de la plupart des livres volés pour remplir leurs propres bibliothèques..

 

45 000 manuscrits juifs numérisés du monde entier rassemblés
 

Les bibliothécaires eux-mêmes viennent en aide à la fondation, ayant fait leurs propres recherches au fil des années sur leurs acquisitions. Pour le reste, les livres ne sont pas les seules œuvres à avoir fait les frais des rafles nazies, et les chercheurs sont également en charge de retrouver instruments de musique, tableaux, et même des voitures à leurs propriétaires légitimes.

Via The Jerusalem Post