Amazon poursuit une association de détaillants en justice

Clément Solym - 05.05.2011

Patrimoine et éducation - A l'international - amazon - plainte - association


L'Association nationale du commerce de l'enseignement supérieur avait accusé Amazon.com d'avoir affiché des prix mensongers sur les livres numériques. Elle a perdu, et la librairie en ligne porte plainte à son tour.

L'Association nationale du commerce de l'enseignement supérieur est une organisation non lucrative, qui représente les détaillants de l'enseignement supérieur. Ce secteur est fort de dix milliards de dollars.

Parmi ses membres elle compte des entreprises, des agences, des professionnels de l'enseignement, des organisations, des associations, des professionnels de l'enseignement et des particuliers. (via Bloomberg)


L'Association a porté plainte en mars à New York contre Amazon.com, qui proposait des remises de 30 % à 90 % sur des livres électroniques destinés aux étudiants. L'Association ne l'accusait pas de faire du « dumping », mais de la publicité mensongère, au nom de la loi Lanham. Or, Amazon.com a convaincu la Cour que ces allégations étaient infondées.

Comment de tels abattements étaient-ils possibles, alors qu'Amazon, à la suite d'Apple, avait passé des accords en 2010 auprès des éditeurs, afin qu'ils déterminent eux-mêmes les prix des livres ?

Amazon aurait-il fait pression sur les éditeurs afin qu'ils diminuent leurs marges, sous le prétexte que les livres électroniques se vendent mieux que les livres en version imprimée ? (notre actualitté)

La librairie en ligne entame à son tour, devant la Cour de Seattle, une action en justice contre l'Association, l'accusant de vouloir nuire à sa stratégie économique.