medias

André Breton, papal, voit le manuscrit autographe de Nadja entrer à la BnF

Victor De Sepausy - 01.03.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Nadja André Breton - manuscrit autographe BnF - acquisition manuscrit Breton


Le Pape du surréalisme verra entrer son ouvrage Nadja dans les collections de la BnF. Classé Trésor national en février 2016, le manuscrit autographe paru en 1928 reste un monument de la littérature. Rédigé en 1927, le document apporte au fonds de l’établissement « une acquisition exceptionnelle pour le patrimoine national ».

 

 

 

« C’est le manuscrit d’une œuvre mythique qui rejoint les collections nationales, cette merveilleuse variation sur l’amour et l’expression sensible du hasard objectif, cher à Breton. La BnF remercie ses généreux mécènes et le Fonds du patrimoine qui ont permis, grâce à leur soutien, l’acquisition de Nadja », déclare Laurence Engel, présidente de la BnF.

 

Offert par André Breton à Henry-Louis Mermod, le manuscrit de Nadja est resté dans la famille de ce dernier pendant 70 ans avant d’entrer dans la collection de Pierre Bergé puis d’être acquis par la BnF. Composé de 34 feuillets, écrits ou illustrés au recto et annotés par l’auteur, il apporte des éclairages précieux sur la technique d’écriture d’André Breton.

 

Le manuscrit est enrichi d’illustrations inédites : sept photographies légendées à la main par André Breton et quatre documents autographes signés Léona Delcourt, la jeune femme qui a inspiré le personnage de Nadja. Ces illustrations se substituent par endroits à la description, selon un usage tout à fait novateur à cette époque dans la littérature.

 

À la fois roman autobiographique et onirique, clé de voûte de l’œuvre d’André Breton, Nadja est un texte capital devenu l’un des grands classiques de la littérature du XXe siècle. Premier anti-roman, cette œuvre a dépouillé la littérature des analyses psychologisantes et des normes narratives. Au même titre que À la recherche du temps perdu de Marcel Proust ou Ulysse de James Joyce, Nadja a influencé des générations d’écrivains, ouvrant la voie à des renouvellements profonds dans les domaines littéraires et artistiques.

 

 

Par sa radicalité poétique, par la révolte qu’il manifeste, ce livre témoigne des bouleversements moraux de l’Europe d’après la Première Guerre mondiale autant que de l’aspiration de la littérature à changer la vie.

 

Le département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France conserve des textes majeurs d’André Breton : Champs magnétiques (1919) et Vases communicants (1932). Le manuscrit de Nadja enrichit désormais cet ensemble de façon remarquable.