André Malraux en croisière, pour l'archéologie

Clément Solym - 25.01.2012

Patrimoine et éducation - Patrimoine - André Malraux - archéologie - Ciotat


Après le cinquantenaire de la création du ministère de la Culture, après le 110e anniversaire de la naissance de l'écrivain, politique et aventurier, et en même temps le 35e anniversaire d'hommage à sa disparition, le tout durant l'année passée, André Malraux méritait bien... une croisière. 

 

Et puisque la France s'était dotée en son temps, d'un porte-avions baptisé le Charles de Gaulle, c'est un navire que l'on a baptisé le 24 janvier, à la Ciotat, le tout en présence de Florence Malraux. 

 

« Ce navire, doté des dernières technologies et respectueux de l'environnement, est destiné à servir de support de plongée humaine et robotisée dans le cadre des campagnes de protection, inventaire, étude et valorisation des biens culturels maritimes français mais aussi de projets de recherche en archéologie sous-marine (prospections, expertises, fouilles).


Il contribuera à la recherche scientifique et participera à l'action de l'Etat en mer. »

 

Et glou, et glou... 

 

(voir le site du ministère de la Culture