Après 24 ans de travail, il signe une traduction inédite de la Bible hébraïque

Maxim Simonienko - 16.01.2019

Patrimoine et éducation - Patrimoine - bible hébraïque traduction - traduction 24 ans bible - Robert Alter traduction


Robert Alter, spécialiste littéraire et traducteur, a travaillé pendant 24 ans sur une nouvelle traduction de la Bible hébraïque. Le résultat : des textes retravaillés et répartis sur trois volumes, incluant des commentaires d'Alter, pour un ensemble de plus de 3000 pages.

(photo d'illustration, Savio Sebastian - CC BY 2.0)
 

L'intégralité du travail d'Alter a été écrite avec un stylo de la marque Cross, sur du papier très fin, comme il l'exige pour chacune de ses traductions, mais celle-ci n'avait rien de commun. Au cours de ses années de travail, il a également pris l'habitude de préparer des enregistrements audios, pour les écouter et corriger ses pages, avant de transmettre le résultat final à sa maison d'édition, WW Norton & Co.

Ayant fait le choix de travailler seul, Robert tenait à mettre en garde les lecteurs et les auditeurs sur les conséquences néfastes d'un tel projet, avec humour : « Si vous n'arrêtez pas, verset par verset, de regarder chaque commentaire et de vous battre avec chaque mot un peu retors, vous pouvez devenir un peu fou. »

C'est avant tout le « très haut niveau artistique » du langage biblique qui l'a convaincu de se lancer dans cette entreprise. « Les versions anglaises existantes ne rendaient tout simplement pas justice à la beauté littéraire de l'hébreu » affirme-t-il.

Durant ses longues heures de travail, Robert s’est vu obligé de retirer des références christologiques présentes dans les traductions anglaises existantes. Par exemple, le mot « âme » n'est pas présent dans la traduction d'Alter. « Le mot hébreu traduit très souvent par "âme" signifie quelque chose comme  "souffle de vie". C'est une chose très physique et il n'y a pas de concept parmi les écrivains bibliques d'une scission entre le corps et l'âme. Je me suis donc débarrassé de l'âme » explique Robert.

Le spécialiste s'est également chargé de changer la formulation de plusieurs psaumes. Il a également essayé d'imiter le rythme de la bible hébraïque originale, un défi laborieux pour la langue anglaise qui est souvent moins compacte que l'hébreu.

Le psaume 23 par exemple, dans la traduction de la Bible du roi Jacques, « thou anointest my head with oil » (« tu oins d'huile ma tête », en français, sur le site de l'Oratoire du Louvres), a poussé Robert Alter à remplacer le verbe « oindre » par « mouiller ». « Le mot que le psalmiste utilise signifie "rendre luxuriant", quelque chose de cet ordre. C'est un mot très physique. Alors, après avoir lutté avec d'autres alternatives ... j'ai fini par dire "tu mouillais ma tête d'huile" ».

De même, pour le psaume 30, toujours selon la traduction du roi Jacques, on retrouve : « What profit is there in my blood ? ». Afin de se rapprocher au maximum du rythme de la langue originale, Alter a enlevé « is there » pour privilégier : « What profit in my blood ? » (littéralement, en français : « Quel profit, dans mon sang ? »)
 
Néanmoins, malgré le travail colossal que lui a demandé cette traduction, Robert Alter est persuadé que quelqu'un d'autre viendra tenter d'améliorer son travail.

« Le traducteur d'une grande œuvre est fou de penser qu'il n'y a pas d'endroit où la traduction ait des faiblesses », explique l'auteur. En se mettant dans la peau de son successeur, il s'imagine dire : « C'est gênant. Je vois bien qu'il essaie de comprendre le sens littéral de l'hébreu, mais cela semble bizarre en anglais et je peux faire mieux que cela ».

via National Public Radio


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.