Au Guatemala, la découverte d'une stèle révèle les origines de l'écriture maya

Clara Vincent - 13.03.2020

Patrimoine et éducation - A l'international - decouverte archéologie stèle - origines écriture maya - histoire culture écriture


Une stèle datant d’environ 2 000 ans a été découverte au Guatemala, sur le site archéologique de Takalik Abaj, situé dans le sud-ouest du pays d’Amérique centrale. Exhumée en 2018, elle suscite un vif intérêt de la part des scientifiques. Le monument monolithe constitue en effet une trace des premières pratiques d'écriture de la culture maya.  
 
Fragment de la stèle découverte © Ministerio de Cultura y Deportes Guatemala

La stèle, référencée sous le numéro 87, a été découverte en septembre 2018 sur le site archéologique Tak'alik Ab'aj, situé dans la commune d’El Asintal au sud-ouest de la capitale Guatemala. L'équipe de chercheurs à l'origine de son exhumation a fait part de sa trouvaille ce mardi 10 mars.

Ces derniers datent la sculpture d'environ 100 avant J.C. Elle comprend la représentation d'une figure que les chercheurs identifient comme un dirigeant Maya, entourée de plusieurs inscriptions. Quoique travaillant encore à leur déchiffrage, les scientifiques assurent cependant que le monument constitue une importante source de documentation sur la naissance de l’écriture maya.

« La grande importance de la stèle 87, c’est qu’elle est un exemple précoce du développement de l’écriture en Mésoamérique », a expliqué l’épigraphe allemand Nikolai Grube depuis Mexico, dans une vidéoconférence diffusée au Palais national de la culture du Guatemala, en présence du président Alejandro Giammattei.

<

>


La civilisation des Mayas a longtemps dominé le sud du Mexique ainsi qu'une partie de l’Amérique centrale. Elle a connu son apogée entre 250 et 900 après J.C dans la région de la Mésoamérique, qui englobe le sud du Mexique, le Guatemala, le Salvador, le Honduras et le Belize actuels.

Quant au lieu de la découverte de la stèle, Tak'alik Ab'aj, il était une cité habitée par les Mayas de 800 à 300 avant J.C. L'archéologue guatémaltèque Christa Schieber, coordinatrice du site, a ainsi estimé que le site a joué un rôle de « laboratoire» pour des « expériences » d'écriture qui ont ensuite évolué. 

Ajoutons enfin que lors de la présentation au Palais national de la culture, le président Alejandro Giammattei a déclaré que la demande officielle de reconnaissance de Tak'Alik Ab'aj en tant que patrimoine mondial sera signée la semaine prochaine par l'Unesco. Il a également confirmé que la construction d'un musée, El Caracol del Tiempo, sur le même site se poursuivra.
 


Via France info


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.