Au Pavillon des Lettres : un hôtel où il fait bon lire

Laure Besnier - 13.12.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Pavillon Lettres - Hôtel Patrimoine Littéraire - 4 étoiles lecture


C'est dans une ambiance feutrée et chaleureuse qu'ActuaLitté est reçu au Pavillon des Lettres, dans le VIIIe arrondissement de Paris, un hôtel littéraire 4 étoiles où l'on se sent « comme à la maison » et qui respire le « plaisir de lire ». 26 chambres et suites portent le nom d'un écrivain tandis que services proposés, décoration ainsi qu'ambiance sont entièrement tournés vers la lecture.

 

ActuaLitté, CC BY-SA 2.0

 


Chercher les références littéraires dans l’enveloppante décoration des chambres et du salon de l’hôtel est un véritable jeu esthétique : là, le pied d’une table dans le salon est une lettre, là une citation est gravée sur la porte vitrée d’une suite menant à une salle de bain, ou encore là est posé, négligemment, sur une table de chevet, La Reine des Neiges d’Andersen. Le Pavillon des Lettres, ce n’est pas uniquement un concept marketing, c’est « vraiment quelque chose qui vient du cœur », signale Vanessa Jacquiot, Manager des ventes et du marketing de l’hôtel, alors qu’elle nous fait visiter. Et, ça se ressent.

 

En 2010, l’actuel propriétaire du Pavillon des Lettres, Jérôme Chevalier, — déjà heureux propriétaire du Pavillon de la Reine — rachète l’hôtel, qui avait alors 3 étoiles et était composé d’une trentaine de chambres. Ayant révisé les plans avec un architecte, ils tombent d’accord sur 26 chambres. Coïncidence avec le nombre de lettres de l’alphabet ? Pas seulement : c’est l’occasion de créer un hôtel littéraire.

Cela tombe bien : le propriétaire et sa mère, Mme Chevalier, sont férus de lecture. C’est également un clin d’œil à la ville littéraire et romantique qu’est Paris, au patrimoine français, et enfin, c’est un moyen de se différencier des autres hôtels 4 étoiles parisiens. De A à Z, donc, 26 chambres, depuis celle nommée Hans Christian Andersen, jusqu’à celle d’Émile Zola, en passant par la Voltaire, dont des suites « Les Littéraires », « Les Belles Lettres » ainsi que « Les Romantiques ». 


ActuaLitté, CC BY-SA 2.0

 


Confortablement installée dans l’apaisant salon de l’hôtel, en face d’une alcôve remplie de livres, Vanessa Jacquiot nous explique que « beaucoup d’œuvres d’art qui intégrées à l’hôtel ont été crées spécialement pour l’hôtel, en partant du thème de la littérature ». La Manager ajoute : « Tout a été étudié par rapport au code couleur de l’hôtel, par rapport à la volonté de l’architecte que ce soit feutré. ». Et le résultat est impressionnant : l’architecte intérieur, Didier Benderli de l’Agence Kerylos Intérieurs, a créé un objet unique. 

 

Et cela, ActuaLitté l’a constaté lors de la visite de quelques chambres : chaque élément de décoration les rend toutes spécifiques. À chaque chambre, une ambiance, une esthétique et surtout son écrivain, une citation et un livre de ce dernier. Au final, « c’est tout un parcours dans l’hôtel où on sent la présence de ce thème, mais de façon assez subtile, généralement c’est élégant, ce sont des petites notes bien choisies » décrit Benoît Saudemon, assistant Manager au Pavillon des Lettres.

 

La chambre la plus demandée ? La chambre Diderot. Mais cela fait rire Vanessa Jacquiot qui explique que si la chambre est prisée, c’est plus pour la superbe vue sur la Tour Eiffel que pour l’auteur. Si certaines chambres sont parfois demandées pour le nom de l’écrivain, comme Virginia Woolf, Proust, Baudelaire ou Shakespeare, qui sont assez demandées, les visiteurs aiment à se réserver la surprise, sans demander d’écrivains en amont, précise Benoît Saudemon.


ActuaLitté, CC BY-SA 2.0



Parfois même, les clients emportent les livres des auteurs de leur chambre : « On aimerait que tous les clients le fassent, ça veut dire qu’ils ont été conquis par le thème, et même si ce n’est pas pour lire en entier, c’est pour lire des extraits ou le garder en souvenir » précise l’assistant Manager. 

 

C’est toute une atmosphère agréable, propice à la lecture, qui flotte dans l’hôtel. Le principe ? Profiter de l’hôtel comme d’un lieu de vie. Et dans le salon, baigné le soir dans une ambiance tamisée, sur fond de petite musique, éclairé en hiver par un feu de cheminée, on ne doute pas que ce soit charmant. L’occasion également de profiter de la petite bibliothèque, fournie par la librairie Galignani, où on y trouve La Pléiade, mais aussi une sélection de livres axée sur la photo et Paris. En effet, tous les goûts de la clientèle sont satisfaits : clients d’affaire, étrangers, quelques familles, mais surtout beaucoup d’Anglo-saxons ou d’Européens qui se déplacent pour des événements tels que la Fashion Week.

 

L’originalité de l’hôtel consiste à proposer un room service littéraire. La petite veste noire, de Karl Lagerfeld et Carine Roitfeld, est d’ailleurs le livre le plus demandé. Vanessa s’en amuse avec bienveillance : « Je ne sais pas s’ils le lisent vraiment ou si c’est pour prendre une photo et la mettre sur instagram », avant de préciser que les livres proposés sont en français, ce qui peut rendre la lecture difficile à des visiteurs étrangers. Les livres de photo sont donc beaucoup empruntés.

<

>

 


L’hôtel organise aussi d’autres événements littéraires : par exemple, une exposition dans les couloirs de l’hôtel, qui change tous les 6 mois. Tous les ans des activités sont prévues, comme des cours de français, des tours littéraires dans Paris ou autour de la bande dessinée avec la société 4 roues sous un parapluie.

Le Pavillon des Lettres est aussi à la recherche de partenariats. « On accueille des événements littéraires, comme de temps en temps la signature de livres, mais c’est plus rare. On n’a jamais eu de lancement de livres, mais on aimerait bien. » De fait, l’hôtel est prêt à accueillir de nouveaux événements et de nouveaux partenaires littéraires.
 

Enfin, si les prix des chambres varient autour de 200 euros par nuit, rien n’empêche de passer le pas de la porte et de découvrir le salon de l’hôtel. On vous laisse là avec la devise du Pavillon des Lettres : « It’s a literary affair ». 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.