Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Audrey Azoulay annonce une collecte d'archives autour des femmes et du travail

Antoine Oury - 07.03.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - grande collecte archives - archives femmes travail - travail femmes


Après de grandes collectes d'archives sur la Première Guerre mondiale et les relations entre l'Afrique et la France, le ministère de la Culture et de la Communication annonce une prochaine collecte d'archives pour le mois de novembre 2017, centrée sur la place des femmes dans le monde du travail. Tous les Français sont invités à participer.

 

Women working?

(Connie Ma, CC BY-SA 2.0)

 

 

À l'approche de la Journée internationale des droits des femmes, et après la remise du rapport de Françoise Thébaud, historienne du féminisme, la ministre de la Culture et de la Communication Audrey Azoulay a annoncé l'organisation de cette grande collecte nationale d'archives autour de la place des femmes dans le monde du travail.

 

Ce thème du travail est compris dans un sens large : intellectuel, manuel, domestique.

 

Les archives qui pourraient être collectées seront donc de nature très diverse : correspondances privées, journaux intimes ou autobiographies évoquant la vie au travail, livres de comptes ou de recettes, archives photographiques et audiovisuelles des lieux de travail, documents divers de cheffes d’entreprise ou de paysannes, témoignages oraux, fonds syndicaux et associatifs, archives privées liées aux luttes sociales dans l’entreprise, archives iconographiques représentant l'image de la femme au travail (cartes postales, albums, etc.), etc.

 

Les Françaises et les Français qui disposent de documents de — ou sur — leurs mères, grands-mères, aïeules, seront invités à venir les donner ou à les déposer dans les institutions archivistiques en novembre 2017.

 

Si cette Grande collecte présente un intérêt scientifique indéniable, à la fois pour les institutions archivistiques qui consolident ainsi leurs fonds, mais aussi pour les chercheurs qui y trouveront matière à écriture de l’histoire, elle s’inscrit également dans un horizon citoyen et démocratique : d’une part, elle sensibilise à la valeur que représentent leurs archives privées pour l’histoire et la mémoire collective ; d’autre part, elle invite l’ensemble des citoyens à y participer et à reconsidérer ainsi leur patrimoine commun.

 


 

Dans la perspective de cette Grande collecte, le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, deux colloques sont organisés sous l’égide du ministère de la Culture et de la Communication. « Archives de femmes : donner et collecter » est organisé à Paris en partenariat avec les Archives nationales. À Lyon, une journée d’étude sur ce thème est organisée par les archives départementales du Rhône et de la métropole de Lyon, la Bibliothèque Diderot de Lyon et le Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes.

 

Signalons également, le 8 mars prochain, l'organisation par les Archives nationales d'une demi-journée de réflexion sur la collecte de fonds d’archives personnelles de femmes. Le programme est disponible.