Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Aurélie Filippetti prête à soutenir les associations dans les mairies FN

Louis Mallié - 16.04.2014

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - Filippetti - Radio Classique - Front National


Invitée politique de Guillaume Durand sur Radio Classique ce matin, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti a déclaré qu'il faudrait désormais « être extrêmement attentif » au sort des associations culturelles locales des villes dirigée par le Front National.

 

 

Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture

 ActuaLitté, CC BY-SA 2.0

 

 

« Malheureusement, on l'a vu dans un passé récent, les associations culturelles qui ont une vocation universaliste, humaniste, plus cosmopolite, qui permettent le dialogue entre les différentes cultures, sont souvent les premières visées », a ajouté Aurélie Filippetti. C'est pourquoi la ministre n'a pas hésité à s'engager à aller « soutenir » sur place les associations « menacées ». « Si des associations culturelles ou des lieux culturels sont menacés, je me rendrai sur place pour les soutenir », s'est engagée la ministre.

 

Ayant sûrement en tête l'expulsion de la Ligue de Droits de l'Homme par la mairie d'extrême-droite de Hénin-Beaumont,  Aurélie Filippetti a dit être « très attentive à ce qui se passe à Beaucaire, où le maire a d'ores et déjà déclaré qu'il allait donner des subventions aux associations qui le mériteraient, avec tout ce que cela ouvre comme portes à l'interprétation ».

 

La ministre de la Culture semble donc bien déterminée à combattre les éventuelles atteintes que le FN pourrait porter à la culture. Au lendemain des municipales, la ministre avait déjà réagi vivement à la percée frontistes dans certaines villes françaises, notamment Avignon ou Perpignan. 

 

« Du point de vue de la culture, la percée du Front National est inquiétante pour ces villes. Dans le passé, il y a toujours eu des attaques très graves de la politique culturelle, avec des coupes dans les subventions et des atteintes à la liberté de programmation dans les théâtres ou bibliothèques. Des interventions des élus FN, il y en a des exemples innombrables », avait-elle déclaré le lundi 24 mars au Salon du Livre de Paris.