Avant et après, un manuscrit majeur et précieux de Paul Gauguin

Victor De Sepausy - 23.09.2020

Patrimoine et éducation - A l'international - Paul Gauguin peintre - manuscrit rare Gauguin - période tahitienne Gauguin


Avant et après, tout à la fois mémoires et manifeste, compte 213 pages signées de la main de Paul Gauguin. Un ouvrage unique et richement illustré par le post-impressionniste : s’y dévoilent sa vie, ses relations et ses réflexions les plus personnelles, avec plusieurs dessins et gravures. Une perle rare…


 

Écrit en 1903, Avant et après a une spécificité rare : il n’existe qu’en un seul exemplaire connu — et dans sa forme originale, n’a jamais pu être consulté ni examiné par les chercheurs. Gauguin l’acheva l’année de sa mort, alors qu’il vivait sur l’Île Marquise de Hiva Ova, en Polynésie française. 

Dans le cadre du programme piloté par le so british Arts Council, ce qui se présente comme le dernier manuscrit majeur du peintre a été acquis par The Courtauld. Cet institut, affilié à l’Université de Londres, est dévoué à l’histoire de l’art, tant dans son écriture que son étude. 

L’ouvrage rejoindra les collections et chefs d’œuvres détenus, tirés de la période tahitienne de Gauguin – Nevermore ou Te Rerioa
 

L'homme, l'oeuvre et sa société


Dans le livre, des anecdotes sur ses amitiés, et son opinion sur le travail de contemporains comme Degas, Pissarro, Signac ou Cézanne. Bien entendu, un passage — assez bref au demeurant — relate ses échanges tumultueux avec Vincent Van Gogh. Il relate notamment l’incident qui conduisit le peintre à se trancher l’oreille, lorsqu’il vivait à Arles, après leur violente dispute. 

C’est d’ailleurs là la principale source d’information sur cet épisode dans la vie du Néerlandais. 



 
Gauguin place également quelques commentaires caustiques sur les personnalités littéraires et les critiques d’art — qui à l’époque n’avaient pas mesuré ce qui se passait dans ses toiles, bien entendu. Il attaque aussi bien l’hypocrisie bourgeoise que sa morale — des sujets récurrents. Il s’en prend de même aux autorités coloniales et ecclésiales françaises, installées en Polynésie. Et ne fait pas l’économie de son autocritique en regard de ses préjugés raciaux sur l’exotisme.

Le document devrait être numérisé en fin d’année, et disponible pour consultation à tous. Une traduction révisée en anglais sera produite. 

« Quoiqu’il fut l’un des artistes les plus influents du XIXe siècle, Gauguin était aussi une figure très controversée. Nous veillerons désormais à ce que cet important ouvrage fasse l’objet de recherches approfondies et soit largement diffusé dans le cadre de l’héritage très débattu du peintre », indique Ernst Vegelin van Claerbergen, directeur de la Courtauld Gallery.
 


The Courtauld présente l’ouvrage de façon très détaillée à cette adresse, avec d’autres photos du livre.


Commentaires
Cet article m'évoque d'autres peintres...Sauf erreur de ma part, la disparition d'un éditeur féru d'Art n'a pas paru dans ActuaLitté et pourtant. L'éditeur italien Franco Maria Ricci est décédé il y a quelques jours. Passionné, il a même créé une revue d'Art, et est à l'origine d'éditions somptueuses à la gloire des Artistes qu'il aimait.Il a sorti de l'oubli Tamara de Lempicka et permis de (re)connaître un peintre à l'opposé de la précédente : Antonio Ligabue...Il considérait l'art dit contemporain comme "supercherie philosophique"...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.