Bac : aucun résultat accessible via internet cette année...

Clément Solym - 02.07.2010

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - preavis - greve - resultats


Petit message de soutien à l'attention des bacheliers : pour vos notes et résultats, cette année, vous allez probablement avoir un petit souci, si vous comptiez sur Internet. Alors que les années précédentes, on découvrait avec joie - ou désarroi - que l'on avait obtenu son bac sur la toile, cette année, un préavis de grève envoyé par les équipes informatiques du ministère pourrait mettre un peu d'animation dans cette harmonieuse période.

En effet, à compter du 5 juillet, les informaticiens ont décidé de faire valoir leurs position et revendications, en embêtant un tant soit peu le monde. Suite à un projet du gouvernement concernant le Schéma Directeur des Infrastructures, les syndicats notent (sans jeu de mots) que les modifications prévues dans les 30 centres informatiques académiques, voués à n'être plus que 10, vont provoquer une sacrée pagaille.

Pire, le projet contraindrait à externaliser le service auprès de sociétés privées, chose que le syndicat FO estime intolérable.

Rendez-vous est donc donné le 5 juillet... mais pas vraiment sur le site internet du ministère, puisque ce dernier risque de n'afficher absolument aucun résultat. « Notre grève aura entre autres pour conséquence d'empêcher la publication des résultats du BAC vers les officines privées, médias, ministère et site académique », stipule le communiqué de FO.

Le préavis de grève, déposé le 22 juin, s'accompagne d'une pétition. « En opposition depuis 2009 avec le ministère contre ces nouvelles directives, les personnels informatiques soucieux de maintenir un service informatique de proximité et de qualité mènent depuis plusieurs mois des actions (pétitions http://jesigne.fr/petition-sdi, entrevues au ministère, grève majoritairement suivie le 30 mars 2010) dans chaque académie pour demander le retrait du SDI sans aucune réponse en retour. C’est pourquoi les personnels concernés sont contraints par le ministère de renforcer leur action et se mobilisent plus fortement. »

Pour l'heure, le ministère n'a pas encore donné suite à ces informations. Cependant, s'il est entendu que les informaticiens ne souhaitent pas voir les données tomber dans des mains privées, les résultats, eux, seront bien communiqués.

Et accessibles dans les lycées de chacun...