medias

Bac : avec les réseaux sociaux, les menaces de fuites sont omniprésentes

Victor De Sepausy - 17.06.2014

Patrimoine et éducation - bac - philo - fuite


Avec l'ouverture du bac 2014 par l'épreuve de philosophie (voir notre actualitté), le ministère de l'Education nationale redouble de vigilance afin d'éviter toute fuite des sujets. Mais il faut bien avouer que les réseaux sociaux, qui développent des moyens de communication extrêmement rapides, font peser de lourdes menaces sur les secrets entourant les sujets.

 

Mettre en ligne un sujet de philosophie via Twitter ne prend ainsi que quelques secondes et l'information peut ensuite se répandre comme une traînée de poudre. La gendarmerie nationale a d'ailleurs été saisie par le ministère de l'Education nationale concernant des soupçons de fuite dimanche soir

 

Après l'ouverture des sujets, à huit heures, malgré l'interdiction de divulgation qui pèse encore pendant une heure, les sujets de philo ont été visibles sur le site e-orientations.com. Le ministère a cependant pu obliger ce site à retirer les sujets mis en ligne, rapporte l'AFP.

 

Benoît Hamon a par ailleurs rappelé que les sanctions pour divulgation des sujets sont très lourdes, avec 9000 euros d'amende et jusqu'à trois ans d'emprisonnement.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.