Baccalauréat 2013 : 3 990 sujets et déjà plusieurs fuites

Lauren Muyumba - 14.06.2013

Patrimoine et éducation - Scolarité France - Baccalauréat - 2013 - Fuites


Ils sont des milliers à l'attendre avec impatience, tout en le redoutant ! Pour le baccalauréat 2013, 664 709 candidats sont inscrits : 51 % passent le bac général, 28 % le bac professionnel et

21 % le bac technologique. Globalement, c'est 5,45 % d'effectifs en moins comparé à l'année dernière. Le plus jeune candidat a 13 ans et le doyen en a 91 !

 

 

Cette année le baccalauréat ne sera pas le même puisque les épreuves ont subi de nombreuses modifications, suite à la réforme engagée il y a trois ans. Le ministre de l'éducation nationale, Vincent Peillon, et la ministre déléguée à la réussite éducative, George Pau-Langevin, ont rappelé que

« vu de l'extérieur, le "bac" reste toujours le même. Pourtant, il change au fil des ans et s'adapte, depuis sa création en 1808, aux attentes grandissantes que la Nation place dans son École. » 

 

 « Nous avons voulu un examen plus juste pour tous ». Grande nouveauté : la mise à disposition pour les candidats des annales des trois dernières sessions. Habituellement, il s'agissait de celles de l'année précédente disponibles en librairies. « Elles figurent en accès libre, en ligne, sur notre site www.eduscol.education.fr/prep-exam. Il s'agit de favoriser l'égal accès de tous aux ressources pédagogiques utiles à la préparation de l'examen.»

 

 

Des fuites et des lettres

 

Au total, 3 990 sujets ont été élaborés. Petit problème dans cette organisation de grande envergure : les premières fuites ont commencé à circuler depuis le mois dernier sur certains forums (jeuxvideo.com, tiplanet.org...). Les 25 sujets possibles de TP de physique-chimie aux épreuves de compétence expérimentale (ECE) du bac S sont apparus sur le site du rectorat de la Réunion. 

 

Quant aux 25 sujets d'ECE de Sciences de la Vie et de la terre, le rectorat de Toulouse les a publiés, en mettant à disposition des fiches d'aide pour les lycéens. Que c'est gentil ! Ce n'est pas du tout sans intérêt puisque les rectorats aimeraient bien figurer en tête de liste des meilleurs résultats ! En tout cas, plus de 12,000 internautes ont sauté sur cette aubaine. 

 

Mais selon le ministère, rien de grave. En ECE, les lycéens tra­vaillent sur une soixan­taine d'expériences, et les élèves sont inter­ro­gés sur un sujet au hasard parmi les 25 sujets sélec­tion­nés par l'inspection. L'affaire est classée « sans enjeux ». Alors il ne reste plus qu'à dire : que la chance soit avec vous ! 

 

Les élèves en filière Littéraire n'ont pour le moment pas de cadeau de ce genre...