Baudelaire, Les Fleurs du Mal, La beauté

Clément Solym - 26.09.2008

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - Charles - Baudelaire - Fleurs


Finissons la semaine en poésie. Et pour cela, quoi de mieux qu’un petit sonnet de Charles Baudelaire (1821-1867). Je vous propose de relire les quelques vers qui composent La beauté. En forme d’allégorie, c’est elle qui vient vous parler, au creux de votre oreille pour vous susurrer tous ses exploits.

S’exprimant à la première personne, la Beauté en personne reconnaît aux poètes la place d’amants privilégiés, mais, telles des victimes consentantes, ils sont forcés de la contempler. Face à eux, la Beauté dégage une impression de froideur extrême. A l’image des sirènes qui amenaient les marins à la noyade, la Beauté attire les poètes dans des souffrances sans nom.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.