Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Besançon, ville natale de Victor Hugo, ouvre sa maison

Cécile Mazin - 11.09.2013

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Victor Hugo - maison natale - Besançon


La maison natale de Victor Hugo est située au coeur de Besançon, au 140 Grand Rue. C'est sur cette même place que naquirent Charles Rodier et les frères Lumière. Gustave Courbet lui-même y passa un peu de temps. Cette maison va rouvrir ses portes au public, et ce, bien que l'écrivain et dramaturge, et poète, et on en passe, et on en oublie, ne séjourna finalement que six semaines dans la ville. 

 

 

 

 

 

Papa Hugo, le chef de bataillon Léopold, sera muté en direction de la ville de Marseille six semaines après la naissance du petit Victor. Mais dans la maison, ont été réunis différents documents : une gravure faite à sa naissance, des cartes postales, ou encore son acte de naissance. C'est que, même si Hugo fils ne séjourna pas bien longtemps dans la ville, il a gardé un souvenir tendre de cet endroit. C'est dans Les feuilles d'automne, l'un de ses premiers poèmes, publié en 1831, qu'il s'en souvient : 

 

« Ce siècle avait deux ans : Rome remplaçait Sparte,
Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte,
Et du premier consul, déjà, par maint endroit,
Le front de l'empereur brisait le masque étroit.
Alors dans Besançon, vieille ville espagnole,
Jeté comme la graine au gré de l'air qui vole,
Naquit d'un sang breton et lorrain à la fois
Un enfant sans couleur, sans regard et sans voix ;
Si débile qu'il fut, ainsi qu'une chimère,
Abandonné de tous, excepté de sa mère,
Et que son cou ployé comme un frêle roseau
Fit faire en même temps sa bière et son berceau.
Cet enfant que la vie effaçait de son livre,
Et qui n'avait pas même un lendemain à vivre,
C'est moi. »

 

 

Un compagnon d'exil de Victor Hugo lui demanda un jour : « Vous savez qu'il y a une foule de gens qui croient que Besançon est en effet une ville espagnole ? » Sans explication superflue, il se contenta de répondre ceci : « Je sais bien. Du reste, Besançon est une très belle ville. »

 

Jean-Marc Hovasse, directeur de recherche au CNRS, biographe et conseiller scientifique pour la Maison de Victor Hugo le confirme à l'AFP : « Victor Hugo est né à Besançon au hasard d'une garnison, mais sa grand-mère était de Dole (Jura) et il ne faut pas croire qu'il a renié sa ville natale. »

 

Et de préciser : « La Maison Victor Hugo à Besançon, ça a un sens, car c'est aussi la ville de Pierre-Joseph Proudhon, Charles Fourier et Charles Nodier, qui a intégré Victor Hugo au cercle des Franc-comtois à Paris. »

 

 

 

 

La maison sera à visiter entièrement, pour retrouver la vie de l'auteur. En outre, les quatre partenaires de l'établissement disposent chacun d'une pièce pour exploiter une thématique propre et commune à l'auteur : 

 

- Reporters sans Frontières pour la liberté d'expression,

- ATD Quart Monde pour la lutte contre la misère,
- l'Unicef pour les droits de l'enfant,
- et Amnesty International pour la liberté des peuples.

 

 Voilà la description des lieux

 

Au rez-de chaussée : Hugo et Besançon. Comme en 1802, l'arcade boutiquière de droite abrite à nouveau l'ancienne pharmacie Baratte, du nom de son fondateur. Elle était encore en place à la naissance de Victor Hugo. Le rez-de-chaussée évoque les hommages rendus par les Bisontins à l'auteur mais aussi les liens tissés avec sa ville natale, dans laquelle il n'est pourtant jamais revenu : documents d'archives, lettres manuscrites, bustes...

L'escalier se présente comme une illustration chronologique des engagements de Victor Hugo qui seront présentés à l'étage : mur d'images, titres des œuvres principales sur les contremarches et portraits de Victor Hugo aux différents âges de sa vie sur les balustres métalliques.

À l'étage : l'homme engagé. Une exposition permanente est entièrement consacrée aux combats de l'écrivain, chacun d'entre eux étant situé dans son contexte par des visuels, des extraits de film, des extraits de discours disponibles dans l'audioguide. Chaque combat trouve ensuite son pendant contemporain grâce aux partenaires de l'exposition engagés sur le terrain et au moyen des nouvelles technologies.

 

 

Plus d'informations