Bilan de la loi handicap de 2005 à l'Assemblée

Clément Solym - 04.06.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - loi - handicap - 2005


Même si la situation des personnes handicapées en France n’est pas encore à la hauteur des promesses des politiques, quelques avancées ont pu se faire grâce à la loi handicap de 2005. C’est Valérie Létard, secrétaire d’Etat à la Solidarité, qui est venue devant l’Assemblée présenter un premier bilan sur la question.

La secrétaire d’Etat relève notamment que depuis 2005 l’école accueille 30 % d’élèves handicapés en plus, avec un chiffre global de 170 000 enfants. Si l’on n’arrive pas encore à scolariser tous les enfants présentant un handicap, la loi a permis un progrès en la matière.

Cela est dû aussi à la mise en place d'un nombre plus important d’auxiliaires de vie scolaire (AVS). Toutefois, certains députés ont émis des craintes à ce propos, relevant l’extrême précarité de ces employés de l’Education nationale.

Depuis 2005, l’Allocation adulte handicapé (AAH) a été revue à la hausse de 60 euros, atteignant désormais 682 euros. Nicolas Sarkozy avait promis de l’augmenter de 25 % en cinq ans.

Du côté de l’insertion professionnelle des handicapés, elle a progressé de 3 % en 2008 avec 72 000 personnes. L’Etat, sur ce plan, a souhaité donner l’exemple en augmentant de 50 % le recrutement de travailleurs handicapés dans l’administration en 2008.