BnF : Le manuscrit des Mémoires d'outre-tombe, trésor national

Julien Helmlinger - 26.11.2013

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Chateaubriand - Mémoires d'outre-tombe - Ministère de la Culture


Il subsistait encore quelques doutes de procédure hier, en raison de quelques flous de propriété de l'oeuvre concernée, mais la vente a bel et bien eu lieu aujourd'hui, chez Drouaut. Tandis qu'a été mise aux enchères une copie des Mémoires d'outre-tombe, signée de Chateaubriand en 1847, la ministre Aurélie Filippetti se félicite désormais de l'acquisition de ce manuscrit de premier ordre, par la Bibliothèque nationale de France.

 

 

 

 

Dans un communiqué de presse diffusé ce mardi, le ministère de la Culture explique :

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, salue l'acquisition exceptionnelle réalisée aujourd'hui par l'Etat qui s'est porté acquéreur, à la suite d'un accord amiable avec le propriétaire, de la seule copie intégrale existante des Mémoires d'outre-tombe, dont la mise en vente par l'étude Beaussant-Lefèvre devait avoir lieu aujourd'hui.

Cette version a été revue et signée par l'écrivain lui-même. Il n'existe pas en effet de manuscrit autographe de cette œuvre capitale car Chateaubriand avait pris l'habitude très tôt de dicter son texte à un secrétaire et brûlé la plupart de ses brouillons. Cette version est la seule qui permette de comprendre l'architecture de l'œuvre telle que l'a voulue l'auteur, la Bibliothèque nationale de France en possédant une autre copie mais très partielle. Ces éléments ont justifié la reconnaissance du manuscrit comme trésor national. Il rejoindra les collections de la Bibliothèque nationale de France.

 

Comme le précise l'AFP, l'ouvrage a été acquis de gré à gré, explique la maison Beaussant Lefèvre. La version du manuscrit est unique, avec 10 volumes composés de 3514 pages, et rédigée par les différents secrétaires de Chateaubriand. Estimée entre 400 et 500.000 €, le montant de la vente à la BnF n'a finalement pas été dévoilé.