Boris Vian, écrivain de génie et traducteur pour gagner sa vie

Marie Lebert - 21.05.2020

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Boris Vian traducteur - écrivain génie Vian - traduction textes Vian


Traduction imaginaire donnant lieu à un best-seller controversé et traductions réelles pour gagner sa vie... Boris Vian fait connaître les romans noirs et fantastiques américains.

Découvrir Boris Vian
ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Boris Vian, poète, romancier et musicien, est aussi traducteur de l’anglais américain vers le français. Sa première épouse, Michelle Léglise, lui fait découvrir la littérature américaine.

Ses premiers romans, dont le célèbre L’écume des jours (1946), ne lui apportent pas le confort matériel qu’il espère. Boris Vian décide donc d’écrire le pastiche d’un roman noir américain en se faisant passer pour le traducteur d’un certain Vernon Sullivan, une star montante de la littérature américaine qui n’existe pas. Le canular sera découvert plus tard. 

J’irai cracher sur vos tombes est écrit en quinze jours, et publié en 1946 par l’éditeur Jean d’Halluin aux éditions du Scorpion. Le roman fait scandale avec ses nombreuses scènes de sexe et devient un best-seller. Viennent ensuite les ennuis judiciaires et un procès retentissant. Boris Vian écrit trois autres romans de Vernon Sullivan entre 1947 et 1950.

Suite aux démêlés qui s’ensuivent avec la justice et le fisc, l’argent gagné avec les romans de Vernon Sullivan ne dure pas. Boris Vian doit donc traduire des livres d’auteurs américains pour gagner sa vie, en plus de ses multiples activités (romancier, poète, dramaturge, journaliste, critique, musicien de jazz, parolier, chanteur, scénariste et peintre) malgré une santé fragile.

Ses traductions font connaître quelques grands noms du roman noir et fantastique américain au public français.

Boris Vian traduit plusieurs romans noirs, par exemple Le grand horloger (« The Big Clock ») de Kenneth Fearing en 1947, puis Le grand sommeil (« The Big Sleep ») et La dame du lac (« The Lady in the Lake ») de Raymond Chandler en 1948.

Il traduit aussi les livres de science-fiction de A.E. Van Vogt, d’abord Le monde des Å (« The World of Null-A ») en 1953 puis Les joueurs du Å (« The Players of Null-A ») en 1957.

En 1959, lors de la première projection de l’adaptation cinématographique de J’irai cracher sur vos tombes, une adaptation qu’il désapprouve vivement, Boris Bian est victime d’une crise cardiaque et meurt à 39 ans. 


Commentaires
Le monde de l'édition a finalement assez peu changé. Un auteur français dans certains domaines - qu'on ne nommera pas parce que ce n'est pas de la littérature - ne sera pas publié, tandis qu'un auteur étranger - de préférence américain - le sera.

75 ans après, rien n'a changé... sauf que c'est peut-être plus difficile de refaire le coup d'éclat de Boris Vian à cause d'Internet wink
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.