Les livres de Bradbury, "terreau fertile à l'idéologie communiste"

Nicolas Gary - 26.08.2015

Patrimoine et éducation - A l'international - Ray Bradbury - communisme Amérique - Guerre mondiale


Si Philip K. Dick pensait être constamment sous écoute – celle des forces de police, autant, peut-être, que de puissances extra-terrestres – Ray Bradbury n’avait pas le même profil. Pourtant, le Bureau d’investigation américain s’est penché longuement sur le cas du romancier. C’est qu’il fallait déterminer sur Ray était, sinon un agent communiste, du moins un sympathisant. Et aviser dans tous les cas.

 

Ray Bradbury

Frederic Guillory, CC BY SA 2.0

 

 

Les fichiers concernant le dossier que le FBI a montés ont été divulgués, en vertu de la législation Freedom of Information Act. Et ils font état d’une biographie très suivie de l’écrivain. On y souligne son adhésion à la Screen Writer’s Guild, tout autant que son opposition farouche au maccarthysme. De quoi attirer l’attention d’un Bureau toujours en recherche de communistes à traquer.

 

On soupçonne même que, dans ses œuvres, se manifeste « une idéologie communiste », estime un informateur, Martin Berkeley. Des romans qui offriraient « un terreau fertile » pour l’introduction de cette vision politique, combattue par les États-Unis. 

 

« Les communistes ont trouvé de riches opportunités pour leur développement, pour répandre une méfiance et un manque de confiance à l’égard des institutions de l’Amérique, dans le domaine de l’écriture de science-fiction », affirme Berkeley. 

 

 

 

C’est que, manifestement, le FBI avait déjà à l’œil ce genre littéraire, considérant qu’il pourrait « figer les gens dans un état de paralysie ou d’incapacité psychologique, proche de l’hystérie, qui rendrait très possible l’avènement d’une Troisième Guerre mondiale, où le peuple américain croirait sérieusement qu’il ne peut pas gagner », note le rapport. 

 

Et l’on en conclut alors que Bradbury est « certainement positionné contre les États-Unis ». Pour le FBI, l’affaire serait entendue : on trouve dans les livres de Ray des textes qui ne sont pas de simples fantaisies, mais des composants d’une guerre psychologique. 

 

 

(via Boing Boing)