Brevet des collèges 2009 : sujet de l'épreuve de français

Clément Solym - 30.06.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - sujet - brevet - français


Ce matin, on ne comptait pas moins de 778 000 collégiens qui sont venus plancher sur les épreuves  pour obtenir le Diplôme national du Brevet. Afin de faire réfléchir les élèves de troisième, c’est un texte de Jean-Marie Gustave Le Clézio qui a été donné en français, un extrait de L’enfant de sous le pont (62 pages, Edition Lire c’est partir, 2000). Cette œuvre, assez facile à lire, signée par le Prix Nobel de littérature 2008, est souvent proposée à la lecture au primaire.

La petite histoire d’Ali :

Le texte choisi narre la découverte peu commune faite par Ali, un sans domicile fixe qui vit sous un pont. Son travail se limite à la mendicité et à la collecte dans les poubelles de différents matériaux qu’il pourra ensuite revendre. Ce chiffonnier découvre une toute petite fille emmailloté dans un carton. Pensant au départ qu’il s’agit d’un chat, il se rend compte progressivement qu’il fait erreur. Le clochard tombe alors en admiration devant ce petit être, qui prendra le nom d’Amina

Un questionnaire très grammatical :

Le questionnaire portant sur l’extrait était très axé sur la grammaire, plus d’un tiers des points revenaient à des questions d’analyse de phrases, de propositions ou de groupes nominaux. Intervenaient alors les savoirs sur les différents rapports logiques (cause et conséquence dans le sujet), les propositions subordonnées ainsi que sur les expansions du nom (propositions subordonnées relatives, compléments du nom…).

Une réécriture aisée :

La réécriture n’était pas bien difficile, sans réelle subtilité d’accord. On peut en donner un corrigé rapide :
« Ce matin-là, Ali et Marcel étaient fatigués. Ils pensaient à la bonne lampée de vin qu’ils allaient boire avant de se coucher […] sous leur couverture militaire qui les abritait du froid comme une tente. »

Une dictée vidée de ses difficultés : (voir ci-dessous)

La dictée ne présentait pas de difficultés majeures et les mots donnés au tableau apportaient une aide précieuse au candidat à qui il restait simplement à bien orthographier « mendicité » et à faire attention à ne pas confondre les terminaisons de l’imparfait et celles de l’infinitif pour les verbes du premier groupe…

Une rédaction fine… : (voir ci-dessous)

C’est sans doute la rédaction qui perdra le plus grand nombre de candidats. Il fallait prendre la place d’un journaliste qui raconte, au sein d’un article, toute l’histoire d’Ali. Trop souvent les élèves ont eu tendance à partir dans un simple résumé des événements présents dans l’extrait donné pour base des questions.

Or ce texte n’était qu’un point de départ pour contextualiser l’histoire d’Ali. La rédaction supposait qu’on s’attarde bien davantage sur la suite de l’histoire, non présente dans l’extrait. Il fallait veiller à respecter la présentation de l’article de journal : un titre, un chapeau (ou sous-titre résumant l’article) et un ton particulier.

Sujet de l'épreuve de français du brevet 2009 : Dictée et rédaction

Dictée : (6 points)

Dans les villages, on ne lui donnait guère : on le connaissait trop ; on était fatigué de lui depuis quarante ans qu’on le voyait promener de masure en masure son corps loqueteux et difforme sur ses deux pattes de bois. Il ne voulait point s’en aller cependant, parce qu’il ne connaissait pas autre chose sur la terre que ce coin de pays, ces trois ou quatre hameaux où il avait traîné sa vie misérable. Il avait mis des frontières à sa mendicité.
Maupassant.
Contes du jour et de la nuit. Folio

Mots écrits au tableau : « loqueteux » - « hameaux ».


Rédaction : (15 points)


Quelques années plus tard…
Ali a gardé avec lui « l’enfant de sous le pont » et il a pris soin d’elle.
Un journaliste découvre toute l’histoire et la raconte. Il explique aussi en quoi et pourquoi la vie d’Ali a changé.
Ecrivez cet article. Vous lui donnerez un titre et vous le signerez des initiales J.P.

Critères de réussite :
- Respect de la présentation de l’article de journal
- Respect de la situation d’énonciation propre à cet article
- Respect des indices et du contexte de l’histoire
- Présence de plusieurs arguments mettant en évidence le sens et les raisons des changements dans la vie du personnage
- Correction de la langue.