BTS et université, souhaits des lycéens pour leur avenir

Clément Solym - 08.04.2008

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - avenir - lycéens - scolarité


Alors que les manifestations ont embrasé... le coeur de nos jeunes lycéens, plus de 452.000 d'entre eux ont déjà effectué une préinscription pour prendre en main leur avenir. Dans le cadre de l'orientation active décrétée par le ministère, et destinée à les rendre autonomes, les jeunes ont ainsi dû formuler un désir pour leur avenir.

Et le plan d'excellence de Valérie Pécresse n'a pas déclenché l'hystérie ni l'adhésion unanime... Elle estime cependant que : « Les voeux des lycéens sont raisonnables et raisonnés. »

Sur les quelque 600.000 lycéens, plus des trois quarts ont opté pour le BTS ou l'université, révèle-t-elle justement. En tête, donc le BTS, avec 38 % des sollicitations, puis l'université avec 30 %, alors que l'IUT est relayé à 18 % et les classes prépa 9 %.

Après la répartition, varie en fonction des filières générales (45 % souhaitent la fac contre 21 % pour les IUT et 15 % pour la prépa) ou technologiques/professionnelles, qui présentent le BTS comme leur perspective avec 67 % et 88,4 %.

L'optique de carrière après-bac brève est mise en effet en avant par le ministère pour les sortants de filières techno ou pro, mais également pour ces établissements qui se voient octroyer une prime s'ils acceptent davantage d'élèves. Pour ce qui est des universités, le processus d'autonomie est toujours en cours et les rend plutôt silencieuses.

Ces dernières doivent par ailleurs sélectionner les candidats, en allant jusqu'à l'entretien si cela est nécessaire. La lutte contre l'échec en fac est également un fer de lance de la ministre qui a déclaré, pour l'exemple de Valenciennes, qu'en « 2009, il [les entretiens] faudra que cela devienne [obligatoire]». Vaste programme, encore une fois.