Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

C/blog : couteau suisse numérique de l'exception culturelle

Cécile Mazin - 25.07.2013

Patrimoine et éducation - Patrimoine - C/blog - enjeux du numérique - partage et collaboratif


Le Ministère de la Culture et de la Communication annonce le lancement de C/Blog, une plateforme communautaire et collaborative autour du patrimoine culturel français. En s'appuyant sur les données publiques réutilisables, le site propose aux utilisateurs de créer et d'exploiter leurs propres contenus, en lien avec des institutions culturelles ou non. Le tout est doublé d'une application mobile.

 


Le calendrier numérique affiché sur C/Blog

 

 

L'ouverture des données publiques, ou open data, a permis aux citoyens de s'emparer et de s'approprier des milliers de chiffres et statistiques, pour les exploiter, les agréger et produire avec celle-ci des applications diverses et variées. L'objectif clairement affiché du MCC, sur son site Internet : « Laboratoire d'idées, source d'informations, transparent, C/blog puise aux sources du web : être utile en premier lieu pour le citoyen. »

 

Réalisé en HTML5, C/blog propose plusieurs projets comme le « data cooking », qui propose à des développeurs de créer une application utile à tous dans l'approche de la culture, à partir des données collectées sur un musée, par exemple. Un guide de visite et d'information pourra alors voir le jour, en réutilisant les statistiques de l'institution (fréquentation, temps de visite...) ou des contenus partagés sur le Web par des utilisateurs (photographies...).

 

Tout le monde pourra par ailleurs être mis à contribution pour la formation du Web sémantique, permettant des recherches mieux ciblées et translangagières. Enrichi d'un agenda qui relaie les différentes dates de conférences, hackathon et autres rencontres, C/Blog est une plateforme virtuelle qui permettra, en dernier lieu, d'influer sur le réel.

 

Le site avait été lancé en juin 2010, assez discrètement, et cette nouvelle refonte s'ancrer cette fois beaucoup plus dans une approche collaborative et participative. En 2011, lors de la deuxième mise à jour, le site entrait « dans un programme de visibilité des contenus culturels, éditoriaux du ministère de la Culture et de la Communication en intensifiant et en réaffirmant sa présence sur Internet notamment via les réseaux sociaux ». L'alimentation du site se faisait avec l'intervention de partenaires médiatiques.