CAPES externe 2012 : 706 postes non pourvus

Clément Solym - 12.07.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - education nationale - recrutement - CAPES


706 postes d'enseignants, pour collèges et lycées, restent vacants cette année, contre 978 postes non pourvus en 2011. Une légère baisse qui est loin de satisfaire le déficit fulgurant de professeurs qui marque le concours d'enseignant public. Alors, l'école, c'est la classe ?

 

Le vide gagne l'éducation...



Un manque cruel de candidats frappe encore une fois le CAPES. Comme les années précédentes, ce sont les mêmes secteurs qui sont touchés : les mathématiques (298 postes vacants) avec seulement un tiers des postes fournis, les lettres classiques (95 postes vacants) avec 75 admis pour 170 places ont un déficit de 56 % de postes non pourvus dans la matière, l'anglais (131 postes vacants), les lettres modernes (52 postes vacants), l'allemand (46 postes vacants), l'éducation musicale (30 postes vacants), la documentation (52 postes vacants).

 

La « crise de recrutement » touche essentiellement les disciplines fondamentales, ce qui inquiète davantage. 15 % des postes restent à pouvoir. Ils seront complétés par des contractuels ou des vacataires.

 

« C'est bien la question de fond de l'attractivité du métier qui est posée. Il est perçu comme anxiogène et difficile. Il est de surcroît mal payé », relève Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa, dans un communiqué AFP.

 

Le problème « doit être traité dans sa globalité: prérecrutements indispensables pour faciliter l'accès à l'enseignement pour les étudiants d'origine modeste, parcours de formation véritablement professionnelle, modalités d'affectation revues, accompagnement dès l'entrée dans le métier », ajoute Christian Chevalier. « Il faudra s'attaquer à la rémunération des enseignants », prévient-il.

 

Des réformes semblent plus que nécessaires selon les acteurs de l'enseignement, avec notamment une revalorisation du métier autant qu'une remise en question de la formation professorale (IUFM, masterisation).