Carte scolaire : l'UNL veut rencontrer Chatel

Clément Solym - 26.11.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - assouplissement - carte - scolaire


Depuis la parution du rapport de la Cour des comptes concernant un premier bilan de l’assouplissement de la carte scolaire, les inquiétudes se multiplient et les propositions pour retoquer le texte ne satisfont pas encore toutes les organisations représentatives des élèves et des parents.



C’est dans ce climat que l'Union nationale lycéenne (UNL) demande à être reçue par le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel. L’organisation souhaite l’ouverture de réelles négociations autour de la réforme de la carte scolaire. Il s’agit, pour elle, d’œuvrer davantage pour éviter la ghettoïsation scolaire.

Cette demande est aussi là pour répondre à « la volonté affichée » par Luc Chatel « de faire réussir tous les lycéens », peut-on lire dans le communiqué de l’UNL. Une plus grande cohérence d’action est demandée au ministre.

Quand on étudie attentivement le rapport de la Cour des comptes, il ressort que sur les 254 collèges classés « ambition réussite », ils sont 186 à s’inscrire dans une baisse notable de leurs effectifs. Les demandes de dérogation se font alors en faveur des établissements les mieux cotés qui bénéficient ainsi d’une hausse sensible de leurs effectifs.